Clicky

Google Assistant : bientôt un milliard d’appareils à son actif !

Alors que la rivalité entre Google Assistant et Amazon Alexa se poursuit, la firme a fièrement annoncé que son assistant virtuel est actuellement présent sur près d’un milliard de terminaux à travers le monde.

Le géant IT a précisé que ce quota sera atteint d’ici la fin du mois de janvier : « Nous prévoyons que Google Assistant sera disponible sur un milliard d’appareils d’ici la fin du mois, contre 500 millions en mai dernier. »

Le géant de la recherche a également dévoilé que les appareils en question étaient principalement les smartphones et les enceintes connectées.

Google a dévoilé ces chiffres lors du Consumer Electronics Show 2019, le salon annuel de la technologie qui s’est tenu à Las Vegas le 8 au 11 janvier.

Google Assistant : d’autres chiffres clés

Lancé en 2016, Google Assistant peut se targuer d’avoir fait du chemin depuis. En deux ans, non seulement l’assistant numérique du géant du Net est disponible sur presque un milliard d’appareils, mais la technologie peut également se vanter d’être présente dans 80 pays à travers le monde.

Google Assistant « parle » également 30 langues.

Il est important de préciser qu’il s’agit d’un véritable exploit pour l’assistant intelligent, car l’année dernière, il n’était présent que dans 14 pays et ne parlait que huit langues seulement.

Du côté d’Amazon, le géant de l’e-commerce a également dévoilé quelques chiffres concernant son assistant virtuel Alexa. Selon Dave Limp, vice-président senior des produits et services de l’entreprise, 100 millions d’appareils exploitant Alexa ont été vendus à travers le monde jusqu’à ce jour.

Ce n’est qu’un début !

Si on en croit les révélations de Google, le nombre d’appareils intégrant son intelligence artificielle va considérablement augmenter d’ici les prochains mois. La firme de Mountain View prévoit de rendre son programme compatible avec les appareils modestes dans le but de conquérir une plus grande part de marché dans les pays émergents.

La concurrence n’a donc qu’à bien se tenir face aux ambitions de Google.