Clicky

Google aurait bloqué 780 millions de publicités l’an dernier

Google tire une bonne partie de ses revenus de la publicité en ligne mais cela ne l’empêche pas de prendre des mesures drastiques pour éviter d’éventuels débordements. La firme aurait ainsi bloqué plus de 780 millions d’annonces l’année dernière, soit une hausse de 50% par rapport à 2014. Et attention, car il a aussi suspendu plusieurs sites et plusieurs comptes d’annonceurs dans la foulée.

Si le programme publicitaire de Google marche autant, c’est parce qu’il offre énormément de visibilité sur le moteur de recherche, bien sûr, mais également sur tous les sites inscrits au programme adSense.

Pubs bloquées Google

Google a bloqué des millions de publicités l’année dernière.

Grâce à l’offre de la firme, il a ainsi possible de toucher des millions de personnes en l’espace de quelques minutes.

Grâce à Google, les annonceurs peuvent toucher des millions de personnes en quelques instants

Certaines personnes mal intentionnées utilisent malheureusement le programme pour diffuser des escroqueries et de fausses informations. Face à la situation, Google a du mettre en place une division spéciale pour limiter au maximum les débordements.

Elle a visiblement eu pas mal de boulot l’année dernière si l’on en croit les chiffres communiqués par le géant américain un peu plus tôt dans la semaine.

Google a effectivement annoncé avoir bloqué plus de 780 millions de publicités dans le monde en 2015, soit une hausse de 50% par rapport à l’année précédente.

Si la firme a pris ces mesures, c’est parce que ces campagnes diffusaient des informations mensongères. Pire, certaines d’entre elles véhiculaient même des escroqueries.

Durant la même période, la firme a aussi suspendu plus de 10 000 sites et environ 18 000 comptes d’annonceurs pour des contrefaçons, mais aussi 7 000 autres sites utilisés pour des attaques de phishing.

Mais ce n’est pas le plus inquiétant. Sur toutes les publicités volées, plus de 12,5 millions d’annonces avaient un lien avec le secteur pharmaceutique. Certaines d’entre elles mettaient même en avant des médicaments n’ayant pas été approuvés à la vente ou des programmes minceur miracles.

Google utilise différentes méthodes pour trouver et pour bloquer ces publicités. Elles s’appuient sur des algorithmes mais également sur le jugement de l’équipe en charge du programme.

Il faut tout de même rappeler que AdWords occupe actuellement la première place du podium consacré aux régies publicitaires.

Mots-clés googleweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.