Clicky

Google avait pensé à mettre des tardigrades dans un de ses téléphones

Google n’est pas une entreprise comme les autres. Preuve en est, pendant un temps, elle avait pensé à mettre des tardigrades dans un de ses éléments. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit absolument pas d’une plaisanterie ou même d’un poisson d’avril. D’après Harrison Weber, l’entreprise était en effet très sérieuse.

Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, le tardigrade a été observé pour la première fois par le biologiste italien Lazzaro Spallanzani au milieu du 18e siècle.

Project Ara Tardigrade

Le Project Ara a failli avoir droit à un module consacré aux tardigrades.

Cet animal mesure un peu plus d’un millimètre de long et il a une particularité très intéressante. Il est extrêmement résistant.

Le tardigrade, un animal assez spécial

En réalité, il n’est même tellement qu’il est capable de résister à des températures extrêmes, à de puissants rayonnements, à d’intenses pressions et même… au vide spatial. Mieux, il peut aussi survivre pendant une trentaine d’années sans consommer ni eau ni nourriture.

Comment est-ce possible ? Simple, le tardigrade a une compétence spéciale digne des plus puissants Pokémon : il peut entrer en cryptobiose.

Lorsqu’il le fait, l’animal commence par rétracter ses huit pattes et il enlève ensuite 99 % de l’eau de son organisme pour la remplacer par un sucre non réducteur synthétisé par ses soins. La substance fonctionne un peu comme un antigel et elle permet ainsi de préserver toutes ses fonctions cellulaires. Lorsqu’il est dans cet état, le tardigrade est virtuellement indestructible.

Google, comme chacun le sait, a travaillé pendant plusieurs années sur un projet de téléphone modulaire hérité du rachat de Motorola : le Project Ara. Lors de l’élaboration du terminal, la firme avait envisagé la création de plusieurs modules très différents. Certains intégraient des capteurs photos, d’autres des haut-parleurs, d’autres encore des batteries plus puissantes.

Toutefois, si l’on en croit Harrison Weber, alors le géant américain aurait aussi envisagé la création de modules un peu plus originaux. D’après lui, l’entreprise aurait en effet contacté l’agence de design Midnight Commercial en décembre 2015 afin de lui demander de créer le module le plus étrange possible pour son nouveau téléphone.

Un aquarium à tardigrades

Le studio a planché sur plusieurs propositions à base de capteurs et de détecteurs divers et variés. Puis, après une soirée sans doute un peu trop arrosée, un des employés de la société a eu l’idée de créer un aquarium miniature réservé aux tardigrades, un aquarium équipé en outre d’un microscope afin de pouvoir les observer plus facilement.

Le plus fou reste à venir, car le studio a présenté son projet à Google et ce dernier lui a donné le feu vert.

Midnight Commercial a donc commencé à plancher sur ce fameux module et il a même développé plusieurs prototypes fonctionnels. La tâche n’a pas été aisée, bien entendu, et les ingénieurs du studio ont ainsi dû tâtonner pour arriver à mettre au point un écosystème capable d’accueillir ces animaux pas comme les autres.

Mais ils se sont accrochés et leurs efforts ont fini par payer. Manque de chance pour eux, et aussi un peu pour nous, Google a décidé de mettre un terme au projet quelques semaines plus tard.

Jamie Zigelbaum, le directeur de création de l’agence, ne compte cependant pas en rester là et il envisage ainsi de lancer son aquarium à tardigrades sur le marché, cette fois sous la forme d’un produit totalement indépendants.

Module Project Ara Tardigrade

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.