Google change de nom et devient Alphabet

Depuis plus de onze ans maintenant Google est une compagnie en constante évolution, ne cessant de tenter sa chance dans des domaines aussi divers que variés. Le résultat, c’est un beau chiffre d’affaire, mais surtout un beau bordel : Google s’est éloigné du web avec certains de ses produits, et son identité en a été altérée.

C’est pourquoi les deux fondateurs de Google ont décidé de créer une toute nouvelle compagnie du nom de Alphabet, une compagnie qui devient officiellement propriétaire de Google elle-même et qui va regrouper tout le monde.

Alphabet

Alphabet, nouvelle compagnie propriétaire de Google

Alphabet sera plus neutre… pour racheter tout ce qui passe

L’idée derrière Alphabet est de repartir sur des bases saines. Alphabet est en effet une toute nouvelle compagnie, sans aucune identité, contrairement à Google qui a toujours été intimement liée au web.

Car on a beau se dire qu’il est normal de se développer, on a toujours un peu de mal à déterminer ce que vient faire un moteur de recherche dans le domaine de la santé. Désormais, la question ne se pose plus : tout appartient à Alphabet, une compagnie qui est justement là pour amalgamer tous les champs que voulait recouvrir Google.

En pratique, donc, cela permettra par exemple de voir les résultats financiers de Google pris en dehors des considérations des annonces de Alphabet concernant de nouveaux services. D’ailleurs, côté boursier, les parts que les actionnaires possèdent chez Google seront automatiquement transférées à Alphabet, avec la même valeur.

Enfin, le CEO de Alphabet n’est autre que Larry Page, épaulé par Sergey Brin qui en est Directeur. Autrement dit, les fondateurs originaux restent ensemble (et c’est bien normal). En ce qui concerne Google elle-même, elle dispose elle aussi d’un tout nouveau CEO dont le nom est loin d’être celui d’un inconnu, notamment auprès du public suivant assidûment l’actualité Android depuis pas mal de temps : Sundar Pichai a eu une belle promotion.

La nouvelle est assez étonnante, mais vouloir clarifier la situation n’est pas une mauvaise chose. Pour Google tout du moins (ou plutôt Alphabet) : Alphabet n’ayant plus l’étiquette « web », la compagnie va pouvoir racheter absolument tout ce qu’elle veut sans se soucier des répercussions, sur la bourse par exemple.

Mots-clés alphabetgoogle