Google Chrome est le navigateur web le plus utilisé dans le monde

Cela devait finir par arriver. On le sait, cela fait maintenant plusieurs mois – voire quelques années – que Google Chrome a le vent en poupe. Chaque jour, ce sont ainsi des dizaines de milliers d’internautes qui se tournent vers ce dernier et autant dire que le mois de mai lui a été sacrément favorable. Et pour cause puisque Chrome est finalement parvenu à dépasser Internet Explorer et à devenir tout simplement le navigateur web le plus utilisé au monde… avec 32.43 % des parts de marché, soit loin devant Firefox, Safari ou encore Opera.

Google Chrome est le navigateur web le plus utilisé dans le monde

Précisons tout de même que l’écart n’est franchement pas flagrant puisque le navigateur de Microsoft n’est pas très loin derrière celui de Google. Si Chrome détient 32.43 % des parts de marché, IE s’en sort donc honorablement avec 32.12 %. Autant dire que les deux navigateurs sont au coude à coude. Pour Firefox, Safari et Opera, en revanche, ce n’est pas la même histoire puisque le navigateur de Mozilla est tombé à 25.55 % de parts de marché, contre 7.09 % pour Safari et un tout petit 1.77 % pour Opera. D’ailleurs, on pourra remarquer que ce dernier perd de plus en plus d’utilisateurs, à croire que les rumeurs de son rachat par Facebook ne lui ont vraiment pas été favorables. Remarquez, le lien de cause à effet n’est évidemment pas prouvé.

Et en Europe alors ? Là, et bien les tendances sont complètement inversées. C’est effectivement Firefox qui s’en sort le mieux au mois de mai avec 30.78 %, devant Chrome (29.47 %), Internet Explorer (28.35 %), Safari (7.14 %) et Opera (3.42 %). Notons d’ailleurs que ces chiffres changent pas mal d’un continent à un autre, vous pouvez ainsi aller vous amuser sur StatCounter pour fouiner un peu et voir de quoi il en retourne chez nos voisins.

Quoi qu’il en soit, ce que prouve cette histoire, c’est qu’il ne suffit pas d’être le premier arrivé pour être le mieux servi. Avec quelques idées et un peu d’effort, on peut parfaitement parvenir à faire de l’ombre à ses concurrents et c’est finalement cette idée que nous allons retenir.