Clicky

Google est attaqué par des utilisateurs d’iPhone

Google se retrouve une nouvelle fois en fâcheuse posture. Une association de consommateurs britanniques a en effet lancé un recours collectif à l’encontre du géant américain. Elle l’accuse d’avoir collecté des données personnelles sans le consentement de ses membres.

Google You Owe Us n’est pas contente et elle l’a fait savoir en déposant un recours collectif contre la célèbre firme de Mountain View devant un tribunal britannique.

Comparateur Google

L’association reproche à l’entreprise d’avoir collecté les données personnelles des utilisateurs d’iPhone pendant un an entre 2012 et 2013.

Google prit pour cible par une association britannique

D’après la plainte déposée, Google aurait en effet contourné les paramètres de confidentialité intégrés à Safari pour pouvoir faire ses courses et récupérer des informations en lien avec l’utilisation de l’application.

Pour se faire, l’entreprise se serait tout simplement appuyée sur les cookies.

Les plaignants accusent en effet dans leur recours l’entreprise d’avoir installé à leur insu des cookies sur Safari, et ce en refusant sciemment de tenir compte des réglages du navigateur.

Ensuite, Google aurait utilisé ces données pour enrichir son programme DoubleClick et être ainsi en mesure de cibler plus finement les internautes en fonction de leurs goûts et de leurs habitudes de navigation.

Une sombre histoire de cookies

L’affaire ne remonte pas à hier et un chercheur de Stanford avait ainsi tiré une première fois la sonnette d’alarme en 2012. Google s’était alors retrouvé devant les tribunaux et l’entreprise avait été condamnée à une amende de 22,5 millions de dollars sur le territoire américain à la suite d’un accord conclu à l’amiable en 2013.

Toutefois, Google You Owe Us estime que la peine n’est pas suffisante et l’association demande ainsi à ce que des dommages et intérêts soient reversés aux personnes touchées par cette collecte, à raison de 500 livres sterling par tête de pipe. Cela peut sembler peu, mais la collecte aurait touché en tout un peu plus de 5,4 millions de personnes sur le territoire britannique.

L’association invite d’ailleurs les personnes concernées à prendre contact au plus vite avec ses services afin de rejoindre le recours. Elle compte en outre porter l’affaire devant les tribunaux en 2018.

Google, de son côté, estime que cette accusation est sans fondement et la firme compte ainsi contester le recours.

Mots-clés googleiphone

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.