Google et Microsoft vont finalement enterrer la hache de guerre

Google et Microsoft s’affrontent depuis plusieurs années maintenant, notamment sur le terrain juridique. Les relations entre les deux firmes ont toujours été très tendues mais la situation serait visiblement sur le point de se calmer car Sundar Pichai et Satya Nadella auraient décidé de mettre un terme à toutes les affaires opposant les deux sociétés.

Ce n’est pas une révélation mais Eric Schmidt et Steve Ballmer ne s’entendaient pas spécialement bien et ils ne perdaient jamais une occasion de le montrer.

Google Microsoft

Beaucoup de choses ont changé depuis l’arrivée de Satya Nadella à la tête de Microsoft.

L’ancien PDG de Microsoft avait d’ailleurs pris l’habitude de s’en prendre publiquement à Google durant les lancements de ses nouveaux produits et services. Nul doute que cette attitude n’a pas du améliorer les relations entre les deux géants.

Changement de patron = changement de stratégie

Mais voilà, depuis, l’eau a coulé sous les ponts et Steve Ballmer a laissé sa place à Satya Nadella. En arrivant à la tête de l’entreprise, ce dernier avait d’ailleurs indiqué qu’il souhaitait mettre un terme aux anciennes querelles. Il a visiblement l’intention de tenir ses engagements.

Preuve en est, un représentant de Microsoft a profité d’une entrevue menée par Re/code pour déclarer que la firme retirait toutes ses plaintes réglementaires contre Google.

Toujours d’après l’homme, l’entreprise souhaite se concentrer sur la qualité de ses produits et de ses services car c’est la seule chose qui peut réellement faire la différence pour les utilisateurs finaux et donc pour les consommateurs.

La situation est similaire du côté de Google. Le géant de la recherche a en effet publié un communiqué de presse pour indiquer qu’il comptait lui aussi retirer toutes les plaintes déposées contre Microsoft.

Il faut avouer que ce revirement de situation tombe à point nommé. Comme le précise Re/code dans son article, Google se trouve depuis quelques temps dans le collimateur de Bruxelles et la Commission européenne l’accuse ainsi de privilégier ses propres services sur Android.

Maintenant, les deux entreprises ont bien précisé que ces discussions étaient en cours depuis un moment. Elles n’auraient donc rien à voir avec cette affaire. Microsoft a d’ailleurs indiqué que ce changement de posture concernait surtout la recherche.

Ceci étant, l’entreprise a aussi pris ses distances avec le FairSearch et l’ICOMP, des groupes soutenant des actions antitrust à l’encontre de Google.

Crédits Photo

Mots-clés googlemicrosoftweb