Google va fermer Picnik, Urchin, Sky Map et trois autres services

Google est une firme très prolifique et elle a ainsi pour habitude de lancer très régulièrement de nouveaux services. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle rencontre systématiquement le succès et elle a ainsi très souvent tendance à fermer les outils qui ne rencontrent pas le succès escompté. On se souviendra d’ailleurs avec émotion de Buzz ou encore de Wave. En ce début d’année, le géant de la recherche a d’ailleurs décidé de faire un grand coup de ménage et ce ne sont pas moins de six services qui fermeront très prochainement leurs portes. Des services parmi lesquels on peut citer Picnik, Urchin ou encore Sky Map.

Google va fermer Picnik, Urchin, Sky Map et trois autres services

Et au final, cela n’a rien de très surprenant. Google fait partie de ces rares firmes qui ont les moyens d’entreprendre de nouveaux projets sans pour autant s’inquiéter de leur rentabilité. Oui et même si ces derniers finissent par se bouffer les dents sur le trottoir, ce ne sont pas des échecs pour autant puisque les ingénieurs du géant de la recherche ne repartent jamais les mains vides et ils récupèrent ainsi très souvent les technologies développées pour les utiliser ensuite dans d’autres outils. Urchin en est d’ailleurs un très bon exemple puisqu’il se trouve être à l’origine de Google Analytics. Pratique.

Quoi qu’il en soit, pour en revenir au sujet de cet article, voici la liste des six services qui vont prochainement fermer leurs portes :

  • Google Message Continuity : Méconnu, ce service était censé marcher sur les platebandes d’Exchange en proposant une solution de sauvegarde pour nos mails, nos calendriers et nos contacts.
  • Google Sky Map : Un service qui permettait tout simplement d’explorer nos ciels. Point positif, le projet va basculer en open source et il pourra donc continuer à être développé par la communauté.
  • Needlebase : Je ne connaissais pas ce service mais il s’imposait visiblement comme une plateforme de gestion de données et de publication sur le web. Notez d’ailleurs que ce produit est arrivé entre les mains de Google suite au rachat de l’entreprise qui l’avait développé.
  • Social Graph API : Comme son nom l’indique, cet outil était en réalité une API qui visait à mettre en relief les relations entre internautes.
  • Urchin : La plupart des webmestres et des blogueurs ont déjà eu affaire à ce dernier et c’est bien normal puisque cet outil était utilisé par un grand nombre d’hébergeurs pour fournir des statistiques à leurs clients.
  • Picnik : Même chose, il s’agit là encore d’un service assez populaire et qui proposait tout simplement aux internautes de retoucher leurs images et leurs photos. Ce qu’il faut tout de même souligner, c’est que le service ne va pas totalement disparaître puisqu’il est intégré depuis quelques temps à Picasa.

Voilà. Maintenant, la question qu’on peut se poser, c’est de savoir quels seront les prochains services de Google à disparaître…

Via