Clicky

Google lâche Telegram et son stratagème anti-censure

La guerre qui oppose la Russie à Telegram va-t-elle se terminer avec la victoire des autorités russes ? Le stratagème de censure de l’application de messagerie est mis à mal depuis que le Google a effectué une mise à jour sur l’App Engine.

Baptisée « Domain fronting », l’astuce se base sur les solutions d’hébergement de Google pour que les messages envoyés sur Telegram ne puissent être lus ou bloqués par Roskomnadzor, le gendarme russe des médias.

Ainsi, en mettant son logiciel à jour, Google annule l’effet des outils anti-censure comme le Domain fronting. C’est une très mauvaise nouvelle pour Telegram et ses utilisateurs, mais aussi pour tous les sites et services qui utilisent ces outils pour esquiver les tentatives de blocage des gouvernements.

Pour ce qui est de Telegram, Google ne souhaite sûrement pas être impliqué dans la bataille qui oppose l’application de messagerie et le gouvernement russe, d’où cette mise à jour.

Une mise à jour irrévocable selon Google

Cette mise à jour de Google a été particulièrement critiquée par des organismes et défenseurs de la vie privée.

Pour eux, Google s’est toujours posé comme un défenseur de la liberté sur internet et le fait d’autorisé le domain fronting a précisément permis à des millions de personnes de faire valoir leurs droits et de bénéficier du même temps d’un web plus libre et plus égalitaire.

Aujourd’hui, le géant IT est appelé à se souvenir de son engagement en faveur de la liberté d’internet et de permettre ainsi que le domain fronting se poursuive. En réponse, la firme de Mountain View a expliqué que si le domain fronting a pu fonctionner jusqu’alors, ce n’était pas volontaire de sa part, mais à cause d’un dysfonctionnement logistique.

La mise à jour a donc permis de remédier au « problème ».

Le bras de fer entre Telegram et la Russie continue

Depuis que Telegram a été créé en 2013, le gouvernement russe a multiplié les moyens pour censurer le service, mais sans succès. Jusqu’ici, l’application de messagerie des frères Dourov avait réussi à passer entre les mailles du filet grâce à ses stratagèmes anti-censure dont le domain fronting. Faut-il s’attendre à ce que la mise à jour effectuée par Google change la donne ?

Pour l’instant, les autorités russes n’ont toujours pas réussi à bloquer l’application. De son côté, Pavel Dourov a annoncé son intention d’investir une importante somme d’argent dans la création de systèmes VPN qui permettrait de contourner toutes tentatives de blocage de manière indépendante.

Mots-clés googleweb

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !