Web

Google lance ses DNS

C’est l’une des informations importantes du jour, Google vient tout juste de lancer ses propres DNS. Son objectif ? Simplement essayer de rendre le web plus rapide, rien que ça. Cela dit, comme ils sont gratuits et ouverts à tous, rien ne vous empêche de les tester pour voir s’ils sont vraiment meilleurs que ceux que vous utilisez d’habitude. En tout cas, faut bien l’avouer, la firme américaine crée une fois de plus la surprise.

Google lance ses DNS

Alors bon, si vous êtes du genre néophyte et que vous ne savez pas ce que sont des DNS, on va quand même essayer d’en donner une petite définition toute simple histoire que vous compreniez un peu mieux le sujet. A chaque site correspond une adresse et on ne peut pas trouver deux adresses identiques sur le web. En gros, quand vous allez sur http://www.weedle.fr (un peu de publicité au passage), vous êtes sûrs de tomber sur Weedle, mon second blog. Et même chose quand vous allez sur http://www.fredzone.org pour le présent blog.

Cependant, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le serveur sur lequel se trouve hébergé Weedle (ce n’est qu’un exemple) ne s’appelle pas http://www.weedle.fr. Non, son nom à lui, c’est plutôt un truc du genre 92.243.13.20 (en gros, c’est son adresse IP). Faut bien l’avouer, pour la plupart des internautes, ce serait plutôt difficile à retenir.

Et c’est là qu’intervient le serveur DNS. Son boulot à lui, ça va être aiguilleur du web. En gros, quand vous tapez l’adresse d’un site, il regarde à quelle IP cela correspond et il vous renvoie dessus. Forcément, plus il va être rapide et plus le transfert sera instantané.

Bon, évidemment, en réalité, c’est un peu plus compliqué que ça puisqu’il existe différents types de serveurs DNS mais vous en savez assez pour comprendre que la nouvelle est de taille. Après avoir proposé des services web, après avoir proposé un navigateur, Google propose maintenant des serveurs DNS. Et vu la firme, quelque chose me dit qu’il ne va pas en rester là. Ce qui est certain, en tout cas, c’est que si ça continue comme ça, il finira vraiment par « posséder » le web.

Et pour ceux que ça intéresse et qui ont envie de tester les serveurs DNS de Google, ce n’est pas compliqué puisqu’ils sont accessibles aux adresses suivantes : 8.8.8.8 et 8.8.4.4. Vous me direz ce que vous en pensez !

Mots-clés googleweb