Google Maps a encore pris en photo un drôle de truc

Google Maps est le compagnon idéal de tous les amateurs de bizarre et d’ufologie et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle anecdote. Une tâche photographiée au-dessus d’un volcan a donné vie à un certain nombre de théories complètement loufoques.

Google Maps a fait pas mal de chemin depuis sa toute première version. Non content de cartographier le monde et de nous offrir de magnifiques vues aériennes de tous les continents du globe, Google a en effet entrepris de modéliser notre planète en faisant circuler des véhicules équipés de caméras à 360° sur les routes de tous les pays.

Tâche Google Maps

Il arrive bien entendu parfois que les caméras capturent des choses bizarres, insolites ou tout simplement étranges.

Google Maps : une drôle de tache noire est apparue dans le ciel de Hawaï

Rien que cette année, le service a ainsi immortalisé l’improbable balade d’un chien au Japon et il a également été victime d’un prankster doté d’un certain sens de l’humour en Inde.

Cette nouvelle « découverte » est un peu différente cependant, et vous allez très vite comprendre pourquoi.

En se promenant virtuellement à Punalu’u Black Sand Beach, une des plus célèbres plages de Hawaï, un ufologue du nom de Pedro Ramirez est tombé sur une drôle de tâche flottant dans le ciel au-dessus des palmiers.

Intrigué, l’homme a procédé à plusieurs agrandissements afin d’identifier la forme et il en est subitement venu à la conclusion que cette dernière était en réalité la silhouette d’un vaisseau construit par une civilisation extraterrestre avancée. Fermement décidé à partager sa trouvaille avec le plus grand monde, Pedro a bien entendu réalisé une vidéo et il l’a ensuite mise en ligne sur sa chaîne personnelle. Une chaîne spécialisée dans toutes les questions ufologiques.

Des théories farfelues

Il ne s’est d’ailleurs pas contenté de présenter l’image puisqu’il a aussi échafaudé toute une histoire autour. Selon lui, les extraterrestres s’intéresseraient en effet beaucoup aux zones d’activités volcaniques et c’est précisément ce qui les aurait poussés à se rendre sur cette plage puisque cette dernière se trouve non loin d’un volcan.

La vidéo a pas mal circulé ensuite et si la théorie de Pedro a rencontré un certain succès auprès de sa communauté, elle est cependant loin de faire l’unanimité au sein des internautes. Pour beaucoup, cette tâche n’est en effet rien de plus qu’une… tâche causée par un dépôt de poussière sur l’optique de la caméra de la voiture de Google Maps.

D’autres pensent que la forme est en réalité un drone ou un quelconque autre appareil volant.