Clicky

Google Maps a immortalisé une situation très compromettante au Pérou

Google Maps compte de nombreux détracteurs à travers le monde et beaucoup reprochent ainsi au service de représenter une véritable menace pour les libertés individuelles. Cette photo semble leur donner raison… d’une certaine manière.

Lors du lancement de Street View, Google a été confronté à de nombreuses critiques en lien avec les libertés individuelles et la vie privée.

Street View

À l’époque, les visages des passants n’étaient effectivement pas floutés et toutes les personnes croisées par les véhicules de l’entreprise étaient par conséquent facilement identifiables.

Google Maps a ses détracteurs

Les ONG n’ont pas tardé à monter au créneau, suivis des particuliers.

En 2008, un couple originaire de Pittsburgh a ainsi porté plainte contre l’entreprise lorsqu’ils ont réalisé que les véhicules de cette dernière avaient filmé leur maison sans leur accord. En Alaska, des habitants mécontents ont même lancé une vendetta contre les Google Cars, n’hésitant pas à placer un sac en plastique sur les caméras de toutes les voitures empruntant les routes de la région.

Face à cette levée de boucliers, Google a mis en place plusieurs mesures pour protéger la vie privée des particuliers.

Suite à la demande de l’Union européenne, l’entreprise a ainsi très vite commencé à flouter les visages et les plaques d’immatriculation. Elle a également fait en sorte de flouter ou de dissimuler aux yeux du monde tous les sites considérés comme sensibles.

Il semblerait cependant que ces mesures ne soient pas suffisantes.

Street View mêlé à plusieurs polémiques par le passé

Un couple originaire de Lima en aurait ainsi fait les frais en début d’année.

D’après l’histoire, le mari serait parti au travail en oubliant quelque chose d’important à la maison. Il aurait donc demandé à sa femme de lui apporter ses affaires à son travail plus tard dans la journée.

Ne sachant comment se rendre sur place, cette dernière se serait connectée sur Google Maps pour déterminer l’itinéraire à emprunter et elle aurait ensuite eu l’idée de basculer sur la vue Street View.

Elle serait alors tombée sur une ancienne photo prise par le service en 2015, une photo montrant son mari en train de reluquer une passante avec un regard très insistant. Bien sûr, le visage de l’homme était flouté, mais ses vêtements et sa corpulence le rendaient facilement identifiable. Pour se venger, la femme a donc décidé de raconter toute l’histoire sur Facebook. Elle a par la suite été reprise sur Reddit et par plusieurs sites locaux.

Mots-clés googlegoogle maps

David

Passionné, colérique, humain.