Google Maps a permis de découvrir 50 monuments anciens en Irlande

Google Maps a pendant longtemps été considéré avec méfiance. Lors du lancement du service, de nombreuses voix s’étaient effectivement fait entendre du côté des protecteurs de la vie privée. Il n’y a cependant rien que le temps ne peut réparer et le service a fini par trouver sa place dans notre vie de tous les jours.

Si la plupart des gens l’utilisent pour calculer des itinéraires ou trouver de bons restaurants, certains vont plus loin.

Google Maps Irlande

Capture Google Maps

C’est notamment le cas d’un certain Anthony Murphy, un auteur et photographe travaillant pour Mythical Ireland.

Google Maps, de plus en plus apprécié des archéologues

Féru d’histoire et de mythes, l’homme a en effet une spécialité bien à lui : la photographie de monuments antiques. Durant ces vingt dernières années, il a donc vadrouillé à travers l’île d’émeraude afin d’immortaliser les plus anciens sites de la région.

En 2018, l’Irlande a été frappée par la sécheresse. Anthony Murphy a donc profité de l’occasion pour examiner à la loupe les champs irlandais en s’appuyant sur Google Maps. Il espérait en effet pouvoir identifier des traces ou des ruines d’anciens monuments.

La pêche a été étonnamment fructueuse. En l’espace de quelques semaines, Murphy a identifié entre quarante et cinquante sites très anciens. Des sites proches de ceux identifiés dans les années 60.

Ces informations doivent être prises avec prudence, les ruines repérées n’ont pas encore toutes été examinées, mais les sites repérés par le photographe seraient âgés de quatre mille ans environ.

Plus intéressant encore, les ruines appartiendraient à différents types de bâtiments comme des casernes, des enclos ou même des forteresses.

Une découverte majeure

Enthousiasmé par la découverte, Murphy estime que ces ruines devraient nous permettre d’en apprendre davantage sur l’histoire de la région. L’homme a également indiqué que certains sites s’étendaient sur des centaines de mètres. C’est notamment le cas de la structure identifiée dans le comté de Dublin, une structure mesurant environ 350 mètres de large.

Si de telles découvertes ont été possibles, c’est avant tout en raison de la vague de sécheresse qui a déferlé sur l’Irlande l’année dernière. Les ruines et les fossés ont en effet tendance à retenir davantage l’humidité.

L’eau s’est donc agglutinée autour de ces sites et c’est ce qui les a rendus aussi visibles.

Notez pour finir que ce n’est pas la première fois qu’Anthony Murphy s’illustre de cette manière. Comme le rappelle l’Irish Central, l’homme avait fait la une des médias l’année dernière en découvrant les ruines d’une ancienne enceinte située sur un site protégé par l’UNESCO.

Cette fois, en revanche, il n’avait pas fait appel à Google Maps, mais à son drone.

Et pour aller plus loin, voici 5 découvertes scientifiques réalisées avec l’aide de Google Maps.