Google Maps a photographié d’étranges lignes sous l’eau au large de la côte est, mais ce ne sont pas les ruines de l’Atlantide

Google Maps est un excellent outil de cartographie en ligne qui a rendu l’exploration de notre planète accessible à tous. C’est aussi un outil qui ne cesse de s’améliorer au fil du temps en proposant des fonctionnalités toujours plus poussées.

Google a par exemple commencé à fournir des données cartographiques détaillées du fond marin, une science qu’on appelle la bathymétrie.

Google Maps Fonds marins

Capture Google Maps

Grâce à cela, Google Earth permet maintenant à des milliards de personnes à travers le monde d’explorer le fond de la mer. C’est ainsi que certains utilisateurs ont remarqué de mystérieuses lignes en formes de grilles au fond de l’océan sur des photographies de Google Earth. Pourrait-il s’agir de cités anciennes englouties par l’eau ?

Non, l’emplacement de l’Atlantide n’a pas été révélé par Google Maps

Un utilisateur de Reddit a partagé sur son compte des photos Google Maps où l’on peut voir d’étranges lignes sous l’océan au large de l’océan atlantique nord. Ces mystérieuses lignes sous-marines sont bien visibles par exemple au nord-ouest des îles Canaries, dans l’océan Atlantique, aux coordonnées 31º15’15 » N, 24º 15′ 30″. Elles forment une sorte de quadrillage qui fait penser aux rues d’une cité engloutie. Ce qui a amené certains à penser qu’il pourrait s’agir des vestiges de la célèbre cité Atlantide, une île gigantesque évoquée par Platon, qui aurait été engloutie par les flots.

Alors, Google Maps a-t-il vraiment permis de découvrir enfin l’emplacement de l’Atlantide ? En fait non ! En effet, bien que ces étranges lignes soient d’origine humaine, ce ne sont pas des traces de constructions. Il s’agit plutôt de marques utilisées dans le processus de cartographie des fonds océaniques. Ces lignes montrent en fait les chemins empruntés par les navires qui embarquent les sonars utilisés pour cartographier de manière plus détaillée de petites sections du fond de l’océan.

Pour cartographier le fond de l’océan, les océanographes utilisent des sonars (des ondes sonores). Pour ce faire, des appareils submersibles émettant des ondes sonores sont remorqués par des navires afin d’effectuer les relevés sonar. Les ondes sonores traversent l’océan jusqu’à atteindre le fond marin, puis rebondissent et font le voyage retour jusqu’au navire. Ce processus permet de créer une « image » sonore des pics et des vallées au fond de l’océan. Cette cartographie du fond des océans se concentre parfois sur de petites zones afin de fournir des données très détaillées. D’autre fois elle est plus étendue, et montre de vastes zones à basse résolution.

Comment ces étranges lignes apparaissent-elles au fond de l’océan

La NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) est l’une des nombreuses agences dans le monde qui utilisent le sonar pour cartographier le fond marin. Ensuite, les outils de cartographie en ligne comme Google Maps utilisent les données bathymétriques recueillies par ces nombreuses agences, les assemblent et les empilent les unes sur les autres en couches. Mises en ensemble, ces cartes sonar fournissent une image cartographique détaillée du fond de l’océan.

Les étranges formations en forme de grille qu’on peut voir sur les images Google Earth du fond marin sont en fait le résultat de la superposition de deux (ou plus) cartes différentes. Une carte peut montrer une vaste zone à basse résolution du fond de l’océan, et semblera lisse, tandis qu’une autre plus détaillée ressemblera à un ensemble de lignes en forme de grille superposées à la carte lisse et peu détaillée.

La trajectoire des lignes indique la trajectoire empruntée par les navires qui ont rassemblé ces données sonar haute résolution de petites zones de l’océan.

Mots-clés googlegoogle maps