Google Maps a un nouveau fan, en Ecosse cette fois

Google Maps a modélisé une bonne partie de nos villes et de nos campagnes grâce à sa flotte de voitures. Si leur passage dans nos rues pousse parfois nos semblables à se mettre en scène dans des postures plus ou moins étranges, d’autres ont pris l’habitude de profiter de l’occasion pour montrer leur désapprobation. C’est le cas de cet Écossais.

Disponible depuis 2007, Street View s’est retrouvé mêlé à plusieurs polémiques suite à son lancement.

Google Maps

Beaucoup ont en effet reproché à Google de faire fi de la vie privée des gens et de leur intimité pour son propre profit.

Google Maps, un service qui n’a pas que des admirateurs

L’entreprise américaine a alors dû faire face à de nombreuses actions commises à son encontre. En 2008, un couple originaire de Pittsburgh a ainsi déposé une plainte contre la firme en l’accusant d’avoir filmé leur maison sans leur consentement. Plus tard, des personnes vivant en Alaska n’ont pas hésité à placer des sacs plastiques sur les caméras des Google Cars pour les empêcher de filmer leur voisinage.

La France ne fait pas exception à la règle. En mars 2012, un habitant du Maine-et-Loire avait en effet déposé une plainte contre Google après avoir été filmé en train d’uriner dans son jardin. L’image était en effet devenue virale et elle avait été massivement reprise sur les réseaux sociaux.

À l’époque, le plaignant avait demandé 10 000 € à titre d’indemnité, mais sa demande a été rejetée par le tribunal lorsque Google a indiqué avoir supprimé la photo incriminée moins de 24 heures après son signalement.

Plus récemment, la Ministre de la Justice s’en est vivement pris à l’entreprise en pointant du doigt le fait que les vues des centres pénitentiaires n’étaient pas floutées. L’intervention faisait suite à l’évasion de Redoine Faïd du centre de Réau l’été dernier. Une fois de plus, Google a été prompt à réagir en indiquant que l’intégralité des établissements pénitentiaires situés sur le territoire français sera floutée avant la fin de l’année.

Une scène filmée en Écosse en 2015

Si Google a beaucoup œuvré pour calmer les esprits, les Google Cars n’ont pas que des fans et il arrive fréquemment que des passants montrent leur désapprobation en voyant s’approcher les véhicules de la marque.

L’été dernier, en se promenant virtuellement dans les rues de Brisbane en Australie, des internautes ont eu la surprise de se retrouver face à un homme avec les deux majeurs en l’air. Par la suite, l’image de l’homme a été reprise dans un GIF et partagée sur les réseaux sociaux, où elle a rencontré un certain succès. Le plus amusant étant que cet homme avait posé à plusieurs reprises en suivant la voiture pour en remettre une couche.

Et cette fois, c’est un Écossais qui a fait exactement la même chose en 2015 à Ayr en Ecosse. Moins hargneux que son confrère, il n’a cependant pas suivi la Google Car sur son trajet.

Mots-clés googlegoogle maps