Google Maps abandonne son compteur de calories aux Etats-Unis

La malnutrition est un problème majeur dans de nombreux pays du monde. Pour les USA, l’obésité est le principal souci. L’obésité et le surpoids sont maintenant considérés comme des maladies aux États-Unis. Dernièrement, Google USA a décidé de renoncer à son compteur de calories à cause des plaintes des utilisateurs américains.

Ce compteur de calories n’est encore qu’une fonctionnalité en test sur iPhone. Il permet aux internautes de connaître le nombre de calories brulées lors d’un trajet en le traduisant en nombre de mini cupcakes. Les internautes, surtout les femmes, n’ont pas beaucoup apprécié cette nouveauté chez Google.

Google Assistant France

Les femmes sont très sensibles par rapport à leurs poids. Google est allé trop loin en leur imposant un compteur de calories sur Maps.

Comment ça marche ?

Cette nouvelle fonctionnalité de Google a été testée dans la version iPhone de son application Maps. Elle indiquait le nombre de calories brulées par les internautes le temps d’une marche à pied. Le nombre de calories brulées était ensuite converti en nombre de mini cupcakes dans l’itinéraire pas à pas.

Le but de Google était tout simplement d’encourager les internautes à faire de la marche à pied avec cette nouvelle fonctionnalité. Plusieurs applications spécialisées comme Runkeeper et Runtastic proposent également ce type de fonctionnalité, mais Google est le seul à avoir reçu des plaintes venant des utilisateurs.

Des utilisateurs sensibles

De nombreux internautes américains, majoritairement des femmes, se sont plaints du compteur de calories de Google sur leur compte Twitter. De nombreuses personnes ont évoqué le fait que la fonctionnalité était imposée et non proposée. Les autres y ont vu une offense pour toutes les personnes victimes de troubles alimentaires dans le monde.

C’est tout à fait compréhensible puisque plus de trente millions de personnes sont sujettes à des cas d’obésité ou d’anorexie provoqués par des désordres alimentaires dans ce pays. Google a donc heurté leur sensibilité en traduisant leurs calories brulées en mini cupcakes.

Au lieu d’imposer le compteur de calories aux internautes, Google devrait peut-être simplement leur laisser le choix d’utiliser, de choisir autre chose que des cupcakes comme unité de mesure ou de ne pas utiliser tout simplement pas la fonctionnalité.

Mots-clés googlegoogle maps