Google Maps et les étranges structures de Black Canyon City

Google Maps a su fédérer autour de lui une vaste communauté et cette dernière ne se contente pas de recourir aux fonctions de navigation du service, bien au contraire. En réalité, il existe sur Internet des groupes de personnes qui écument les vues du service à la recherche de trouvailles insolites ou originales.

Et cela n’a d’ailleurs rien de surprenant compte tenu du fonctionnement de la plateforme.

Black Kanyon City

Google Maps agrège en effet à lui seul des centaines de vues satellitaires, des vues offrant un niveau de détails très élevé.

Des structures retrouvées en Arizona

Grâce à la définition de ses cartes, il est donc possible d’obtenir des vues détaillées de n’importe quelle région. Ou presque. Certains endroits échappent en effet encore au service.

Le plus surprenant, c’est que Google Maps a également permis de nombreuses découvertes scientifiques au fil des années. Vous en trouverez une liste détaillée ici, mais, en vrac, il est possible de citer la forêt du Mont Mabu au Mozambique ou encore la villa romaine près de Sorbolo.

Les années passant, le service a même commencé à prendre une place importante et il est d’ailleurs utilisé depuis peu pour protéger les sites culturels des pilleurs de tombes.

Cette fois, cependant, l’histoire est un peu différente. En se promenant en Arizona, un internaute a en effet eu la surprise de tomber sur une demi-douzaine de structures insolites regroupées sur un vaste terrain situé en périphérie de la petite bourgade de Black Canyon City.

Situées à cette adresse, les formes en question se présentent comme de gigantesques cylindres entourés de plusieurs structures rectangulaires.

Un champ d’antennes AM ?

Intrigué, il en a parlé autour de lui et il a notamment demandé de l’aide aux internautes afin d’identifier ces structures. Si l’on en croit les retours des autres curieux, alors ces structures seraient en réalité de simples tours AM. Ce que semble par ailleurs confirmer cet article publié en 2006.

L’article en question faisait en effet état d’une opération menée par des vandales sur des tours AM de 197 pieds (environ 60 mètres) situées dans un ranch de la ville de Black Canyon City. Plus intéressant, le papier fait allusion à la présence d’un réseau de sept antennes et le nombre correspond parfaitement avec les structures affichées par Google Maps.

Toujours d’après le même article, des tours appartiendraient en réalité à une station de radio espagnole, KMIA (710), une station faisant partie du réseau de Entravision Communications Corp. Cette entreprise exploite plusieurs stations en Arizona et en Californie et elle s’adresse principalement à la communauté hispanique.

Mots-clés googlegoogle maps