Clicky

Google Maps et l’histoire du cimetière marin de Mallow Bay

Google Maps offre un tout autre regard sur notre monde. En quelques secondes, il est effectivement possible de se retrouver à l’autre bout du globe et de visiter ainsi virtuellement des contrées où nous ne mettrons sans doute jamais les pieds.

Certains sont d’ailleurs passés maîtres dans l’art de dénicher les endroits ou les scènes les plus insolites du service et il suffit ainsi d’une simple recherche en ligne pour découvrir des centaines de lieux surprenants.

Mallow Bay

Plus tôt dans la semaine, un internaute a ainsi rapporté sur une plateforme sociale l’existence d’un cimetière de bateaux situé à quelques mètres au large des côtes du Maryland.

Mallow Bay, l’un des plus gros cimetières de bateaux

La découverte a été massivement reprise par la suite et de nombreuses théories rocambolesques ont été avancées pour expliquer la présence de ces dizaines d’épaves, sur fond de complots ou de choses cachées.

Certains d’entre vous doivent le savoir, mais la réalité est souvent très différente du fantasme et c’est le cas une fois encore.

En réalité, l’existence de ce cimetière d’épaves est connue de longue date. Mallow Bay est en effet considéré comme l’un des plus gros cimetières de bateaux au monde et il comprend ainsi plus de deux cents épaves, des épaves venant toutes de deux compagnies : la United States Shipping Board et la Merchant Fleet Corporation.

Toutefois, et contrairement à ce que certains internautes ont prétendu, ces épaves ne résultent pas de quelconques accidents. Ces navires ont tous été sabordés volontairement pendant la Première Guerre mondiale en raison de problèmes liés à leur fabrication.

Des épaves volontairement sabordées

Par la suite, une entreprise spécialisée dans la récupération de métal a construit une usine sur les côtes afin de récupérer le maximum de matériaux sur les épaves. L’humanité venait en effet de sombrer dans le second conflit le plus meurtrier de son histoire et les alliés avaient besoin de métal pour construire de nouveaux navires de guerre.

La fin du conflit et la liesse qui a suivi ont fait tomber Mallow Bay dans l’oubli, mais ces innombrables épaves reposant au fond des eaux ont fini par donner vie à un véritable écosystème, un écosystème formé notamment par des pygargues à tête blanche et de nombreux autres animaux.

En parallèle, un dossier a également été déposé auprès de la NOAA afin de faire du site un sanctuaire marin. La procédure est toujours en cours, mais de nombreux chercheurs s’inquiètent.

Selon Live Science, des chercheurs ont en effet tiré la sonnette d’alarme à l’occasion de la réunion annuelle de l’AGU (American Geophysical Union). Ils ont en effet constaté que les épaves étaient en train de bouger vers l’est et ils craignent que ces mouvements aient un impact sur la faune locale.

Mots-clés googlegoogle maps