Google Maps va bientôt avoir un nouveau concurrent, conçu et développé par Huawei

Google Maps règne en maître sur le marché de la cartographie. Si les alternatives ne manquent pas, de tête nous pourrons citer Bing Maps ou encore OpenStreetMap et Apple Plans, ces dernières sont loin de rencontrer autant de succès que le service de Google. Un nouveau venu pourrait cependant très vite changer la donne.

D’après les informations du China Daily, Huawei s’intéresserait lui aussi à la cartographie en ligne et il serait même en train de développer un nouveau service entièrement tourné vers ce secteur.

Crédits Pixabay

Attention toutefois, car Map Kit ne viserait pas le grand public et la marque chinoise souhaiterait dans un premier temps se focaliser sur les développeurs et les éditeurs de logiciels.

Huawei s’émancipe encore un peu plus des entreprises américaines

En outre, Huawei ne serait pas le seul à travailler sur ce service. L’entreprise aurait effectivement choisi de développer Map Kit en partenariat avec deux autres groupes : Yandex et Booking Holding.

Ce détail a d’ailleurs son importance. Le premier est en effet le plus gros moteur de recherche russe et le second possède plusieurs services web très en vue comme Booking ou encore Kayak. Des services faisant en plus massivement appel à la cartographie en ligne.

Booking permet en effet à ses visiteurs de consulter les établissements des villes sur une carte interactive. Une carte actuellement gérée avec l’API de Google Maps.

Map Kit, une solution très complète

En tout cas, sur le papier, Map Kit ne manque pas d’atouts. La solution ne se contentera pas de présenter des vues satellites. Elle sera également en mesure d’afficher l’état du trafic en temps réel et elle proposera en plus de nombreuses fonctions en réalité augmentée et elle sera également traduite en plus de 40 langues.

Quoi qu’il en soit, l’annonce ne manque pas d’intérêt. Elle tombe en effet au moment même où Huawei se trouve sur la liste noire de Donald Trump et où l’entreprise n’a plus la possibilité d’utiliser librement les outils développés par les entreprises américaines. Ce qui a poussé l’entreprise à mettre les bouchées doubles dans le développement de ses propres solutions… comme HarmonyOS par exemple.

Et bien sûr, dans ce contexte, on comprend tout l’intérêt pour Huawei de disposer de sa propre solution de cartographie.

Mots-clés googlegoogle maps