Google met fin à son application Screenwise Meter sur iOS

Si certaines applications mobiles sont très pratiques, il arrive qu’elles ne soient pas toujours en accord avec les règles des appareils utilisés par les consommateurs. C’est notamment le cas d’une application privée de Google qui serait en violation des règles de distribution d’Apple.

Baptisée Screenwise Meter, l’appli en question permet aux utilisateurs de surveiller leurs données d’utilisation Internet sur leur smartphone, tablette… Disponible sur iOS, mais aussi sur Android, l’application mobile se présente comme un service privé.

La fonction n’est uniquement disponible que pour les consommateurs qui utilisent les cartes-cadeaux du programme Opinion Rewards de Google.

En violation des règles d’Apple

Il faut préciser que la désactivation de Screenwise Meter par Google ne concerne que les appareils fonctionnant sous iOS. La raison est qu’Apple estime que le principe de fonctionnement de l’application viole la politique de la marque à la pomme.

Il se trouve que la version iOS de Screenwise Meter utilise le programme d’entreprise d’Apple pour suivre les données d’utilisation Internet des utilisateurs. Seulement, il s’agit d’un programme privé uniquement réservé aux employés de la société et lui permet de distribuer à ses salariés des applications dotées de privilèges spéciaux.

En tout cas, l’appli reste disponible sur Google Play Store et peut être utilisée sans problème sur les terminaux sous Android.

Mea culpa de Google

Dans un entretien avec le site The Verge, un porte-parole de Google a présenté des excuses officielles affirmant que « L’application Screenwise Meter iOS n’aurait pas dû fonctionner dans le cadre du programme d’entreprise pour développeurs d’Apple. » « C’était une erreur et nous nous en excusons. » a-t-il ensuite conclu.

Google a également tenu à se justifier sur la légitimité de Screenwise Meter : « Cette application est complètement volontaire et a toujours été ainsi. Nous avons été clairs avec les utilisateurs sur la façon dont nous utilisons leurs données dans cette application. Nous n’avons pas accès aux données cryptées dans les applications et sur les appareils et les utilisateurs peuvent désactiver le programme à tout moment. »

Egalement contacté par The Verge, Apple n’a pour l’instant pas encore fait de commentaires sur toute cette affaire. La firme en restera-t-il là ou prépare-t-elle la réplique ?

Mots-clés applegoogle