Clicky

Google veut réinventer la radio avec Google Assistant

Il est clair que les assistants virtuels et les fameuses enceintes connectées sont de plus en plus sollicités au quotidien.

Google l’a bien compris et le moteur de recherche prévoit de dépoussiérer la manière dont nous consommons les contenus audio classiques. La firme de Mountain View a même conçu une application consacrée aux podcasts, une application disponible sur les smartphones Android. Dans le même élan, le géant de l’internet prévoit de proposer un nouveau concept radiophonique dans un avenir proche.

La portée de la radio est assez importante et elle compte des millions d’auditeurs. Le concept basique est unilatéral, qui plus est, ce sont généralement les mêmes contenus qui sont émis à ceux qui écoutent.

De son côté, Google compte bien bouleverser notre quotidien enrichissant Google Assistant d’une fonction capable de sélectionner des contenus personnalisés et beaucoup plus pertinents.

Autrement dit, Google Assistant sera à terme combiné à Google News pour proposer une radio d’un autre genre.

La radio qui vous ressemble

Pour répondre au mieux aux attentes des auditeurs, Google Assistant sera en mesure de choisir les contenus qui concordent avec vos centres d’intérêt. Il pourra s’agir des actualités qui sont susceptibles de vous intéresser.

Comme l’affirme Liz Gannes, la product manager du géant IT : « Cette nouvelle expérience vous apporte une liste de lecture d’actualités audio réunies instantanément pour vous. » Bien entendu, vous avez droit à la présentation des actualités et des sujets mis à jour régulièrement.

Une radio qui interagit avec nous

Grâce à ce concept innovant, Google vous permettra d’écouter les nouvelles à n’importe quel moment de la journée. Comme à son habitude, l’assistant de Google énumèrera les différentes actualités. Vous serez libre d’écouter les infos qui vous intéressent réellement et de zapper sur les nouvelles les moins intéressantes.

Pour résumer, la radio selon Google sera entièrement personnalisable.

Pour réaliser ce défi, le géant de l’internet a collaboré avec Associated Press, Hollywood Reporter ainsi que South China Morning Post. Google s’est ainsi ouvert à toutes les formes de partenariats. Ceux qui vivent hors des États-Unis devront se montrer patients puisque la radio Google n’est qu’à la phase expérimentale.

Pour l’heure, les contenus disponibles sur la radio selon Google sont en grande majorité anglophones. Est ce que le concept va drainer des internautes ? La réponse à l’issu du test.