Web

Google s’attaque (encore) au plagiat et aux voleurs de contenu

C’est sur son blog personnel que Matt « Matty » Cuts a annoncé la nouvelle. On savait depuis un moment que Google souhaitait faire la guerre aux sites qui ont fait du plagiat leur fond de commerce, et c’est désormais chose faite puisque Google vient d’apporter des modifications à son algorithme top secret. Moralité, bonhomme, si tu as ouvert quelques MFA fonctionnant sur le principe des agrégateurs RSS, et bien tu vas devoir changer ton fusil d’épaule et commencer à bosser un peu pour gagner ta vie.

Comme beaucoup d’autres blogueurs, j’ai déjà eu la surprise de tomber nez-à-nez avec certains de mes articles publiés dans leur intégralité sur d’autres sites. La plupart du temps, je me contente d’envoyer un mail au gars qui m’a plagié histoire de lui expliquer que ce ne sont pas des choses à faire et que ça risque plus de lui porter préjudice qu’autre chose. Google m’aime bien, il indexe mes articles presque en temps réel donc autant dire qu’il n’a aucun mal à distinguer la source de la copie, hein.

Et là, le géant de la recherche a décidé d’aller un cran plus loin et de balancer les sites fonctionnant sur ce modèle tout au fond de son index, là où le soleil ne brille jamais et où aucun internaute ne se risque. D’après Matty Boy, seules 2 % des requêtes sont actuellement impactées par ces modifications. De prime abord, on pourrait penser que c’est un chiffre ridicule mais on n’oubliera pas de préciser que le moteur engrange des millions et des millions de requêtes chaque jour.

Cela dit, il faudra bien évidemment un peu de temps avant de mesurer l’impact réel de ces changements sur notre quotidien.

Merci à Emmanuel pour l’info.