Google Schemer est ouvert à tous

A la fin de l’année dernière, Google a discrètement ouvert une nouvelle plateforme sociale du nom de Schemer. Une plateforme qui vise tout simplement à permettre aux internautes de partager leurs défis personnels ou, éventuellement, de participer aux défis des autres. Yep et figurez-vous que nous n’avions pas pris le temps d’en parler jusqu’à maintenant ! Honteux, non ? Carrément, mais la bonne nouvelle, c’est que Schemer est désormais ouvert à tout le monde ! Résultat des courses, on va réparer cette terrible injustice et s’intéresser d’un peu plus près à ce nouveau service.

Google Schemer est ouvert à tous

Schemer, le concept

A plusieurs, on est plus fort. Partant de ce principe, Google a décidé de lancer l’année dernière une plateforme permettant aux internautes de créer, de partager ou de rejoindre des tâches à effectuer. Genre vous souhaitez perdre du poids mais vous manquez de motivation, hop on lance une petite recherche sur la plateforme, on trouve une tâche correspondant à ce que nous souhaitons faire, on la rejoint et comme ça on peut se motiver avec les autres personnes qui souhaitent eux aussi perdre quelques kilos. Sur le papier, ce n’est franchement pas idiot, d’autant plus qu’il y en a pour tous les goûts.

Que vous soyez un Geek, un bricoleur, un passionné de jardinage, un cinéphile ou autre, vous devriez ainsi trouver votre bonheur sur Schemer.

Schemer, créer et rejoindre des schemes

Pour faire simple et pour expliquer l’idée en quelques mots, un scheme, c’est un peu comme un groupe. Un groupe que n’importe qui peut rejoindre. Pour créer un nouveau scheme, c’est assez simple puisqu’il suffit de cliquer sur le bouton « New Scheme » à partir de l’écran d’accueil. Là, on donnera simplement un nom à notre tâche, on ajoutera un petit commentaire, on règlera les paramètres d’accès (public ou privé) et il suffira de cliquer sur le bouton bleu pour valider la création du machin.

A partir du moment où un scheme est rendu public, tous les autres utilisateurs de la plateforme vont avoir la possibilité de visionner son contenu et de le rejoindre. Pour se faire, ils pourront utiliser le moteur de recherche intégré ou bien se contenter de cliquer sur le thème qui les intéresse. Chaque scheme profite ensuite d’une page dédiée sur laquelle on trouvera deux boutons : le premier pour dire qu’on veut accomplir cette tâche, un autre pour dire qu’on l’a déjà réalisée. Plus bas, on aura aussi un système de commentaires qui nous permettra d’échanger facilement avec les autres personnes ayant rejoint le scheme. En outre, si on le désire, on pourra ajouter des photographies au groupe et partager ainsi plus facilement nos propres succès.

Schemer, le profil

Chaque utilisateur profite évidemment d’un profil personnel sur la plateforme. Point intéressant, si vous êtes connectés à votre compte Google en arrivant sur Schemer, vous n’aurez rien à faire. Pas besoin de vous enregistrer ou de vous identifier, le service vous reconnaîtra d’office. Sur votre page, vous trouverez aussi pas mal d’informations comme les dernières tâches que vous avez accomplies, le nombre de personnes que vos succès ont inspiré, et ainsi de suite.

Au final, Schemer est un service assez amusant à utiliser mais on peut quand même se demander si ça valait bien un service à part. Après tout, Google aurait parfaitement pu intégrer toutes ces fonctionnalités directement à Google+, ce qui aurait eu de mon point de vue beaucoup plus de sens. M’enfin, après, je suis peut-être passé à côté de quelque chose, hein, mais je pense que Schemer aura quand même beaucoup de mal à trouver sa place dans mon quotidien.

Aller sur Google Schemer

Présentation de Google Schemer (anglais)

Google Schemer est ouvert à tous

Google Schemer est ouvert à tous