Web

Google se lance dans les annonces immobilières

Mais jusqu’où iront-ils ? Les années passent et les services de Google se succèdent. Après avoir bouleversé le web avec leur moteur de recherche, les boîtes mail avec Gmail, la bureautique en ligne avec Google Docs, la cartographie avec Google Maps et Google Earth, voilà qu’ils s’attaquent encore un peu plusaux annonces immobilières et qu’ils semblent bien décidé à investir ce marché.

Google Immo, la vue globale des biens en location et à l'achat

Trouver un logement, c’est toujours un peu la galère. Et je sais complètement de quoi je parle puisque j’avais eu la chance de visiter, à Fontainebleau, un appartement sans fenêtres et avec des fils électriques apparents, le tout pour 750 euros (charges comprises, évidemment). Le plus fou, c’est qu’il a sans doute trouvé un locataire depuis. Genre un pauvre étudiant qui se retrouve à la porte de chez lui et qui doit prendre un appartement très très vite sous peine de se retrouver à la rue.

Oui, chercher un appartement, c’est galère. Et quand on veut acheter, c’est encore pire.

Google Immo, le descriptif détaillé d'un bien

Cela dit, il y a de fortes chances que cela devienne un peu plus simple grâce à Google qui a décidé de référencer des appartements en location ou en vente sur une carte de type Google Maps. Et ce avec toutes les options qui vont bien, comme la vue satellite ou encore le fameux Street View qui vous permettra de voir précisément la tronche d’un bien avant de vous déplacer sur place. On notera également la possibilité d’avoir plus d’informations sur un bien en cliquant dessus (descriptif / photographies / pièces / etc…).

Précisons quand même que Google Maps proposait cette fonctionnalité depuis un moment déjà mais que cette dernière n’était pas très aboutie.

Google Immo, le Street View

Pour le moment, l’exemple fourni concerne surtout les Etats-Unis, l’Angleterre (Neko, si tu m’entends…) et l’Australie. Oui oui, l’Australie, le pays des putes, des bagnards et des kangourous, autant dire le paradis sur terre, surtout si l’on inclue les plages de sable et les surfeuses bourrées. Cela dit, il y a évidemment de très très fortes chances pour que l’offre débarque prochainement dans tous les pays du monde entier. Enfin à l’exception de l’Iran, mais c’est bien normal puisque ce pays n’apparaîtra bientôt plus sur les cartes au train où vont les choses.

Alors c’est sûr, il y a de fortes chances que le machin change considérablement la donne. Les agences immobilières devront ainsi se mettre un peu au goût du jour et ce n’est pas plus mal. Oui, surtout la mienne, parce que ce sont vraiment de sales voleurs et que je les déteste de tout mon coeur. D’ailleurs, faudra que je pense à aller planter des tournevis cruciformes dans les yeux du patron quand j’aurai un moment.

Il en parle aussi :