Google+ Sign-In : la réponse de Google au Facebook Connect

Facebook a son Connect, Google+ a désormais son Sign-In. C’est effectivement hier, en fin d’après-midi, que Google a levé le voile sur une nouveauté qui devrait intéresser pas mal de développeurs. Pourquoi ? Tout simplement parce que Google+ Sign-In va leur permettre d’intégrer le célèbre réseau social, et certaines de ses fonctionnalités à leurs propres applications et à leurs propres services web, et ce aussi bien pour les internautes que pour les mobinautes. Et attention, parce que cet outil va en réalité bien plus loin que la simple identification… Oui et si vous voulez en savoir plus, sachez qu’on va justement en parler un peu plus bas.

En ce qui concerne l’identification, et parce qu’il faut bien commencer quelque part, Google+ Sign-In reposera exactement sur la même architecture que celle de notre compte Google. Tout comme avec ce dernier, on pourra donc gérer finement les permissions accordées aux applications tierces et même activer l’authentification en deux étapes. Si vous craignez pour la sécurité de votre compte, voilà qui devrait vous rassurer.

Google+ Sign-In

Google+ Sign-In, le Facebook Connect de Google+.

Pas mal, évidemment, mais comme indiqué un peu plus haut, Google+ Sign-In va un peu plus loin et l’outil intègre ainsi quelques fonctionnalités très sympathiques et qui devraient finalement rendre service à pas mal de monde :

  • Passerelle entre le web et le mobile : Google+ Sign-In pourra parfaitement faire office de passerelle entre un service web et son application mobile dédiée. Un internaute pourra ainsi s’identifier sur le site de son choix à l’aide de son compte Google+ et trouver, dans la foulée, un lien pour installer automatiquement l’application sur son terminal Android. Plus besoin de fouiner sur le Play Store, donc.
  • Le partage en mode avancé : Réseau social oblige, Google+ est naturellement axé sur le partage et c’est justement cette dimension que l’on retrouve dans Sign-In. Une fois identifié à l’aide de notre compte, nous pourrons donc partager facilement des informations depuis un service web ou une application, certes, mais nous aurons également la possibilité de sélectionner les cercles qui pourront profiter du contenu associé. L’autre bonne idée du machin, c’est que Google+ Sign-In ne permettra pas aux applications de publier en notre nom, et autant dire que cette mesure devrait limiter considérablement le spam. Un petit bisou à Facebook en passant, donc.
  • Un affichage plus élaboré : Si nos amis virtuels pourront consulter les photos et les vidéos partagées à l’aide de Google+ Sign-In directement dans leur stream, l’outil leur permettra également d’accéder à du contenu enrichi en un seul clic et en les renvoyant directement vers l’application associée. Ca marchera pour tout un tas de choses, comme des radios et ainsi de suite.

Au final, donc, Google+ Sign-In devrait améliorer pas mal de choses et on peut terminer en indiquant que 10 partenaires se sont déjà joints à l’aventure, parmi lesquels on peut citer Fancy, Banjo ou même Shazam…



Via