Google Stadia a la côte auprès des développeurs

Google continue d’étendre son empire : avec Google Stadia, le géant du Net veut se faire une place de choix dans le cloud gaming. Si les joueurs ont hâte que la plateforme soit enfin disponible, reste à voir si les jeux qui y seront proposés seront à la hauteur de leur attente.

Eh bien tout porte à croire que oui ! Google a en effet révélé que sa plateforme Stadia intéresse beaucoup les développeurs  de jeux vidéo. Sam Corcoran, responsable de compte technique de Stadia, a en effet dévoilé qu’ils sont près de 4 000 entreprises à avoir manifesté leur intérêt pour le service cloud gaming de Google.

Crédits photo PIXABAY

Corcoran a annoncé la bonne nouvelle lors de la conférence Develop : Brighton 2019 qui s’est tenue à Brighton, Royaume-Uni, le 8 au 11 juillet dernier.

La qualité avant tout !

Avec autant de développeurs intéressés, certains joueurs pourraient craindre que la plateforme cloud gaming Google Stadia se retrouve rapidement saturée de jeux inintéressants et de piètre qualité.

Rassurez-vous, car Google va veiller à ce qu’une telle chose n’arrive pas.

Sam Corcoran a en effet indiqué que chacune des demandes déposées par les studios de développement sera soigneusement « examinée par un humain ». Il en a aussi profité pour conseiller aux développeurs de bien choisir le projet qu’ils vont soumettre.

À noter que dans le cadre de son programme Stadia Partners, Google a mis en place un formulaire en ligne où les entreprises peuvent s’inscrire pour devenir développeur Stadia.

Une plateforme qui promet

En juin dernier, Google avait dévoilé une trentaine de titres qui seront disponibles sur son nouveau service, et ce, dès le lancement même de la plateforme. Parmi les jeux Google Stadia annoncés, les joueurs auront droit à des petites pépites, telles que Mortal Kombat 11, Dragon Ball Xenoverse 2, Final Fantasy XV ou encore Tomb Raider Trilogy.

Il a aussi été annoncé que le service proposera un mode multi-joueurs dès son lancement ! Mais avant de pouvoir en profiter, les joueurs devront encore prendre leur mal en patience, car rappelons que la plateforme ne sera officiellement lancée qu’en novembre prochain. L’avantage c’est qu’elle sera aussi immédiatement disponible dans 14 pays, dont la France.

Mots-clés googlegoogle stadia