Google Street View, le nouveau meilleur ami des ornithologues

Lorsque Google a imaginé Street View, la firme souhaitait simplement permettre aux internautes de se promener dans le monde entier sans avoir besoin de franchir le pas de leur porte.

Les débuts du service ont été assez difficiles et Google a dû faire face à de nombreuses critiques portant essentiellement sur la protection de la vie privée, mais le géant américain s’est accroché de toutes ses forces à son outil et ce dernier s’est rapidement imposé sur le marché.

Crédits Pixabay

Plus intéressant, les internautes se le sont tous approprié différemment et certains l’utilisent même dans une démarche artistique pour réaliser de sublimes photos de voyage.

Google Street View, un service très apprécié des ornithologues

Street View n’a visiblement pas fini de nous surprendre. Preuve en est, un passionné d’ornithologie a eu l’idée d’exploiter la solution de Google pour rechercher et identifier des espèces d’oiseaux.

Comme il l’explique lui-même sur son blog, tout a commencé en 2013.

Notre passionné était en effet en train d’explorer Google Street View lorsqu’il a eu la surprise de trouver un oiseau rare. Il a alors commencé à écumer virtuellement le monde pour trouver de nouvelles espèces et les catégoriser.

En novembre dernier, l’ornithologue a eu l’idée d’ouvrir le concept à ses propres lecteurs et il a donc lancé un groupe privé sur Facebook afin de permettre à chacun de partager ses propres découvertes.

Il a lancé quelques invitations à partir de son propre groupe et l’appel a été visiblement entendu puisque la communauté compte désormais plus de mille deux cents ornithologues amateurs. Mais ce n’est pas le plus fou. Grâce à Street View et à ce groupe privé, ces passionnés ont réussi à identifier pas moins de cinq cents espèces d’oiseaux différentes !

700 détections grâce à Street View

Ils ont notamment trouvé deux Chevêches des terriers en Floride et une autre espèce de chouette à Singapour, avec pas moins de quarante espèces de goélands en prime.

Afin d’éviter aux membres de son groupe de se disperser, notre ami impose quelques règles strictes. Les animaux domestiques sont interdits, de même pour les spécimens vivants dans les zoos. En outre, toutes les signalisations doivent nécessairement s’accompagner du lien Google Street View et non d’un panorama réalisé avec Photo Sphere.

Si cette démarche peut surprendre, elle prouve finalement que l’intérêt des outils disponibles en ligne ne tient pas uniquement à leurs fonctionnalités, mais aussi à la manière dont les internautes se les approprient.