Google Street View, le meilleur ami des farceurs

Google Street View est un service objectivement formidable. Dans les années 90, personne n’aurait ainsi pu imaginer que nous serions un jour capable d’arpenter virtuellement le monde depuis un ordinateur ou un simple téléphone.

Lorsque Google a annoncé son intention de modéliser le monde, beaucoup ont cru à un canular ou à un coup de comm’.

Google Maps Fun

Le géant américain s’est cependant accroché à son rêve et il a investi des sommes colossales afin de mener à bien son projet.

Google Street View, un service très apprécié des farceurs

Désormais, Google est ainsi à la tête d’une véritable flotte de voitures et de trekkers parcourant le monde.

Mais Street View n’intéresse pas uniquement les curieux ou les personnes avides de découvrir le monde dans lequel elles vivent. Le service est également devenu au fil des années la cible de farceurs, des farceurs n’hésitant pas à se mettre en scène dans des situations insolites.

Il y a trois ans, en parcourant le monde, un certain Rimatron avait ainsi croisé la route de trois ouvriers dans une posture insolite. L’un d’entre eux était étendu sur le sol pendant que le deuxième se dressait dans une posture menaçante au-dessus de lui, une masse dans les mains. Le troisième était debout un peu plus loin et regardait passer la Google Car.

Amusé par le spectacle, Rimatron a pris une capture et partagé l’image sur Imgur et sur Reddit. Elle avait un peu circulé à l’époque, avant de disparaître du paysage. Puis, en début de semaine, plusieurs internautes l’ont de nouveau relayé, lui offrant par la même occasion une belle visibilité.

Des scènes insolites dont sont friands les internautes

Cette scène est amusante, mais elle est loin d’être la seule relevée sur le service de Google.

Plus tôt dans l’année, un homme avait effectivement suivi une des voitures de la flotte de l’entreprise afin de se faire prendre en photo à de multiples reprises par cette dernière. De ce fait, l’homme apparaissait à plusieurs endroits de la route, dans des postures toujours différentes.

C’est également à cette époque que des observateurs très scrupuleux ont repéré un p*nis de plusieurs mètres de long tracés dans une vaste étendue de sable située en Australie. La forme s’étendait sur un peu plus de 60 mètres de long et elle a donc certainement dû nécessiter plusieurs heures de travail, mais cela n’a pas empêché les farceurs à l’origine de la plaisanterie de mener à bien leur projet.