Clicky

Google Traduction couvre désormais 99% de la population mondiale

Dans le monde où nous vivons, les services de traduction occupent une place importante, puisqu’ils permettent à n’importe qui de comprendre ce que dit quelqu’un d’autre au bout du monde. Ces services sont d’autant plus importants qu’avec Internet la communication entre personnes totalement inconnues et ne parlant pas la même langue est facilitée.

C’est pourquoi les services de traduction automatique ont autant de succès, et il était difficile pour Google de passer outre. Et le bougre a fait plutôt fort sur ce coup, puisque Google Traduction est l’un des meilleurs outils que l’on puisse trouver sur le web, et surtout l’un des plus complets.

Google Traduction

Google Traduction couvre 99% des utilisateurs d’Internet, dont vous

La dernière annonce de Google en date ne va d’ailleurs pas me contredire, puisque le géant de la recherche vient d’indiquer l’arrivée de 13 nouvelles langues dans Google Traduction.

Avec 103 langues, Google Traduction est utile à 99% des internautes

Les ajouts en question sont l’amharique, le corse, le frison, le kirghize, l’hawaïen, le kurde, le luxembourgeois, le samoan, le gaélique écossais, le shona, le sindhi, le pachto et enfin le xhosa. Ces 13 nouvelles langues font que Google Traduction dispose désormais de pas moins de 103 langues dans son dictionnaire.

C’est assez important, mais ça le devient encore plus lorsqu’on évoque le nombre de personnes que cela concerne : ces 13 nouvelles langues concernent 120 millions de personnes à travers le monde connecté. Grâce à ces ajouts, c’est ainsi 99% de la population mondiale connectée qui peut utiliser Google Traduction pour traduire de sa propre langue vers une autre (ou l’inverse, bien sûr).

Un service qui peut potentiellement intéresser 99% de la population mondiale, ça a de quoi faire rêver n’importe qui. Mais Google est également l’un des seuls à pouvoir le proposer.

Google a un avantage de taille sur ses concurrents

En effet, si Google Traduction est aussi puissant, c’est grâce au moteur de recherche de Google qui référence toutes les pages web du monde, dans toutes les langues.

Grâce à un système mis au point en 2006, Google scanne toutes ces pages et peut en déduire les traductions les plus probables entre différentes langues. Le big data en action.

Un système utile pour éviter de rentrer une à une chaque traduction, mais également utile pour mettre à jour ces mêmes traductions, car une langue évolue. Mais c’est aussi un système qui a ses failles, comme a pu le voir récemment.

C’est pourquoi Google s’appuie également sur les utilisateurs : si vous le souhaitez, vous pouvez très bien modifier une traduction et améliorer le système. Un autre avantage simple que d’autres n’ont pas forcément.

Share this post

Jérémy Heleine

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.