Google Traduction : un phrasebook pour sauvegarder vos traductions les plus pratiques

Google Traduction est un outil déjà très pratique mais cela n’empêche pas le géant de la recherche de vouloir l’améliorer et de lui apporter régulièrement quelques nouveautés pouvant s’avérer bien utiles. Quand on effectue régulièrement des traductions entre deux langues, il arrive parfois que l’on doive traduire plusieurs fois le même mot ou la même phrase, pour la simple et bonne raison qu’il est facile d’oublier des choses qu’on n’utilise pas forcément tous les jours. Afin de nous aider à retrouver les phrases que l’on utilise le plus souvent, Google a ajouté le phrasebook à son outil de traduction, une fonctionnalité qui devrait s’avérer bien utile pour beaucoup de personnes. Le phrasebook, c’est une sorte de répertoire, en gros, un répertoire qui liste donc les phrases les plus utiles pour vous.

Calmons tout de suite les esprits : Google ne devine pas quelles phrases sont les plus utiles pour vous, c’est bien à vous que revient le dur travail de marquer les traductions qui vous serviront par la suite.

Le phrasebook de Google Traduction

Ainsi, après avoir traduit un mot ou une phrase, il vous suffira de cliquer sur le petit bouton représenté par une icône d’étoile et situé sous le résultat de la traduction, ce qui aura pour effet de stocker la traduction dans votre phrasebook. Pour accéder à ce phrasebook par la suite, c’est assez simple puisqu’il vous suffira de cliquer sur le bouton en forme de livre situé en haut à droite de l’écran.

Le phrasebook se présente sous la forme d’une liste comportant toutes vos traductions sauvegardées. Un clic sur une traduction vous permettra de la revoir dans les cadres habituels et vous pourrez bien sûr supprimer des phrases de votre phrasebook simplement en les sélectionnant via les cases à cocher correspondantes. Par défaut, la liste n’est pas ordonnée mais vous pouvez filtrer en fonction des langues utilisées et un champ de recherche est disponible.

Bref, l’ajout, sans être absolument indispensable, reste une fonctionnalité qui devrait s’avérer bien utile.



Jérémy Heleine est l'auteur de cet article

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Chrome devant Firefox en Europe !

    Chrome devant Firefox en Europe !

    Chers amis, chers elfes de maison, nous vivons aujourd’hui un jour historique et qui restera dans les annales de notre civilisation. Une page se tourne, Google Chrome vient effectivement de dépasser Firefox en Europe et il peut donc se targuer d’être le navigateur web le plus utilisé sur le vieux continent. Bravo ! Aller, on applaudit ! Applaudissez, bon sang ! Quoi qu’il en soit, c’est quand même une sacrée percée pour le navigateur de Google et quelque chose me dit d’ailleurs que ce dernier n’est pas prêt d’en rester là. Non, et à ce…

  • Findery : la note géolocalisée et publique

    Findery : la note géolocalisée et publique

    Tout le monde prend des notes, mais peu de gens pensent à les partager. La plupart du temps, ce serait de toute façon inutile mais il peut arriver que ce ne soit pas le cas. C’est justement en s’appuyant sur cette idée que les fondateurs de Findery ont eu l’idée de mettre au point un service permettant à n’importe quel internaute de partager n’importe quelle note. Le tout avec un poil de géolocalisation derrière histoire que ce soit encore plus tendance. En mélangeant tout ça avec deux ou trois fonctions, on obtient donc un service…

  • Des programmes malveillants se cachent sur le Chrome Web Store !

    Des programmes malveillants se cachent sur le Chrome Web Store !

    Google Chrome marche plutôt bien et nul doute que le bougre n’a pas fini de faire de l’ombre à ses concurrents. Toutefois, vous n’êtes sans doute pas sans savoir que lorsqu’un programme est populaire, alors il devient très rapidement la cible des pirates et de tous les développeurs malfaisants de la planète. Le navigateur de Google ne déroge bien évidemment pas à la règle et c’est ainsi que nous venons tout juste d’apprendre que des programmes malveillants se cachaient désormais sur le Chrome Web Store. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, le Chrome…


  • jarreweb

    le stockage des traductions va aussi permettre à Google (mais ça ils ne le disent pas) d’améliorer son outil de traduction, sur le dos des utilisateurs :)

    • http://www.fredzone.org Fred

      Remarque, il y a du boulot de ce côté là, hein, parce que les trad faites avec le service sont pas toujours très… hem… justes.

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -