Google Traduction : un phrasebook pour sauvegarder vos traductions les plus pratiques

Google Traduction est un outil déjà très pratique mais cela n’empêche pas le géant de la recherche de vouloir l’améliorer et de lui apporter régulièrement quelques nouveautés pouvant s’avérer bien utiles. Quand on effectue régulièrement des traductions entre deux langues, il arrive parfois que l’on doive traduire plusieurs fois le même mot ou la même phrase, pour la simple et bonne raison qu’il est facile d’oublier des choses qu’on n’utilise pas forcément tous les jours. Afin de nous aider à retrouver les phrases que l’on utilise le plus souvent, Google a ajouté le phrasebook à son outil de traduction, une fonctionnalité qui devrait s’avérer bien utile pour beaucoup de personnes. Le phrasebook, c’est une sorte de répertoire, en gros, un répertoire qui liste donc les phrases les plus utiles pour vous.

Calmons tout de suite les esprits : Google ne devine pas quelles phrases sont les plus utiles pour vous, c’est bien à vous que revient le dur travail de marquer les traductions qui vous serviront par la suite.

Le phrasebook de Google Traduction

Ainsi, après avoir traduit un mot ou une phrase, il vous suffira de cliquer sur le petit bouton représenté par une icône d’étoile et situé sous le résultat de la traduction, ce qui aura pour effet de stocker la traduction dans votre phrasebook. Pour accéder à ce phrasebook par la suite, c’est assez simple puisqu’il vous suffira de cliquer sur le bouton en forme de livre situé en haut à droite de l’écran.

Le phrasebook se présente sous la forme d’une liste comportant toutes vos traductions sauvegardées. Un clic sur une traduction vous permettra de la revoir dans les cadres habituels et vous pourrez bien sûr supprimer des phrases de votre phrasebook simplement en les sélectionnant via les cases à cocher correspondantes. Par défaut, la liste n’est pas ordonnée mais vous pouvez filtrer en fonction des langues utilisées et un champ de recherche est disponible.

Bref, l’ajout, sans être absolument indispensable, reste une fonctionnalité qui devrait s’avérer bien utile.



Jérémy Heleine est l'auteur de cet article

Adepte des logiciels libres et open-sources, je suis linuxien depuis plusieurs années déjà. J'étudie les maths et j'aime partager les infos que je glane un peu partout. Vous pouvez me retrouver sur Tasse de Café, mais aussi sur Twitter, Google+ et Facebook.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • LinkedIn permet maintenant de suivre les personnalités les plus influentes

    LinkedIn permet maintenant de suivre les personnalités les plus influentes

    LinkedIn n’en finit pas d’implémenter de nouvelles fonctionnalités. Après le lancement de sa nouvelle version et l’annonce concernant ses Endorsements, le réseau social professionnel vient ainsi de lever le voile sur une nouveauté dont il est possible de profiter dès aujourd’hui : le suivi des personnalités les plus influentes du monde. Des personnalités dont les publications viendront directement atterrir sur notre page d’accueil et dont nous pourrons par conséquent nous abreuver tout au long de la journée. Le tout avec du texte, des présentations, des images et même de la vidéo histoire que ce soit…

  • GitHub : une application officielle pour Android

    Github : une application officielle pour Android

    Bonne nouvelle pour tous les magiciens de la ligne de code, Github vient tout juste de lancer une application officielle pour Google Android, application qui va donc vous permettre de gérer tous vos projets et d’accéder à toutes les fonctionnalités du service directement depuis votre mobile. Le tout avec la possibilité de gérer ses projets, de les partager avec ses collègues ou même d’en découvrir de nouveaux si vous le désirez. Bref, une application complète et qui ne manquera sans doute pas de ravir tous les inconditionnels du service et, plus généralement, tous ceux qui…

  • Google : bientôt des profils fantômes

    Google : bientôt des profils fantômes ?

    L’internaute moyen utilise souvent les réseaux sociaux, c’est vrai, mais toujours avec méfiance. Et il faut avouer que lorsqu’on sait le nombre de données que possèdent des services comme Facebook sur notre compte, il y a de quoi se poser des questions. Google l’a apparemment bien compris puisque la firme a récemment déposé un brevet qui traite de profils fantômes… Des profils relativement anonymes et qui permettrait donc aux internautes de participer à la vie des réseaux sociaux sans avoir à se créer de compte et sans craindre que leur identité ne soit révélée. Intéressant,…


  • jarreweb

    le stockage des traductions va aussi permettre à Google (mais ça ils ne le disent pas) d’améliorer son outil de traduction, sur le dos des utilisateurs :)

    • http://www.fredzone.org Fred

      Remarque, il y a du boulot de ce côté là, hein, parce que les trad faites avec le service sont pas toujours très… hem… justes.

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -