Google Traduction : un phrasebook pour sauvegarder vos traductions les plus pratiques

Google Traduction est un outil déjà très pratique mais cela n’empêche pas le géant de la recherche de vouloir l’améliorer et de lui apporter régulièrement quelques nouveautés pouvant s’avérer bien utiles. Quand on effectue régulièrement des traductions entre deux langues, il arrive parfois que l’on doive traduire plusieurs fois le même mot ou la même phrase, pour la simple et bonne raison qu’il est facile d’oublier des choses qu’on n’utilise pas forcément tous les jours. Afin de nous aider à retrouver les phrases que l’on utilise le plus souvent, Google a ajouté le phrasebook à son outil de traduction, une fonctionnalité qui devrait s’avérer bien utile pour beaucoup de personnes. Le phrasebook, c’est une sorte de répertoire, en gros, un répertoire qui liste donc les phrases les plus utiles pour vous.

Calmons tout de suite les esprits : Google ne devine pas quelles phrases sont les plus utiles pour vous, c’est bien à vous que revient le dur travail de marquer les traductions qui vous serviront par la suite.

Le phrasebook de Google Traduction

Ainsi, après avoir traduit un mot ou une phrase, il vous suffira de cliquer sur le petit bouton représenté par une icône d’étoile et situé sous le résultat de la traduction, ce qui aura pour effet de stocker la traduction dans votre phrasebook. Pour accéder à ce phrasebook par la suite, c’est assez simple puisqu’il vous suffira de cliquer sur le bouton en forme de livre situé en haut à droite de l’écran.

Le phrasebook se présente sous la forme d’une liste comportant toutes vos traductions sauvegardées. Un clic sur une traduction vous permettra de la revoir dans les cadres habituels et vous pourrez bien sûr supprimer des phrases de votre phrasebook simplement en les sélectionnant via les cases à cocher correspondantes. Par défaut, la liste n’est pas ordonnée mais vous pouvez filtrer en fonction des langues utilisées et un champ de recherche est disponible.

Bref, l’ajout, sans être absolument indispensable, reste une fonctionnalité qui devrait s’avérer bien utile.



Jérémy Heleine est l'auteur de cet article

Adepte des logiciels libres et open-sources, je suis linuxien depuis plusieurs années déjà. J'étudie les maths et j'aime partager les infos que je glane un peu partout. Vous pouvez me retrouver sur Tasse de Café, mais aussi sur Twitter, Google+ et Facebook.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Stop ACTA !

    Stop ACTA !

    Hadopi, Loppsi, SOPA, PIPA, ACTA, les lois ou les traités liberticides se suivent, se ressemblent et n’ont de cesse de nous laisser un goût amer dans la bouche. Plutôt que de s’attaquer aux vrais problèmes du monde (famines, guerres, menaces nucléaires, crises économiques), nos gouvernements semblent s’entendre pour mettre au point des projets de lois nocifs et dangereux pour nos démocraties. Des projets de loi qui ne visent finalement qu’à favoriser les grands groupes et les multinationales de ce monde au détriment du peuple et donc de nous tous. Et justement, alors même que 22…

  • 25 milliards de téléchargements pour Google Play

    25 milliards de téléchargements pour Google Play

    Google Android marche fort, en ce moment, et ce n’est sans doute que le début. Preuve en est, Google Play vient tout juste d’atteindre un nouveau cap puisque la boutique a enfin dépassé les 25 milliards de téléchargements. Oui, 25 milliards, et c’est quand très impressionnant, d’autant plus lorsqu’on regarde la courbe des téléchargements mise en ligne par Google sur l’un de ces blogs officiels. Pour cause, puisque Google Play est quand même passé de 1 milliard de téléchargements en 2010 à 10 milliards en 2011 et à 25 milliards en 2012. Pas mal, non…

  • Google Instant désactivé pour les ordinateurs trop lents

    Google Instant désactivé pour les ordinateurs trop lents

    Les Geeks l’oublient souvent mais tout le monde n’a pas une bécane dernier cri avec un gros Core iX dedans. Ou même du SSD, parce qu’on est de vrais dingues dans nos têtes. Non, on trouve encore pas mal de vieux Pentium ou même de vieux Celeron sur le marché. Le tout avec du 512 Mo de mémoire vive derrière. Des ordinateurs qui ne sont pas de toute première fraicheur mais qui suffisent amplement à la plupart des tâches bureautiques ou encore au surf. Google l’a bien compris et la firme a ainsi pris la…


  • jarreweb

    le stockage des traductions va aussi permettre à Google (mais ça ils ne le disent pas) d’améliorer son outil de traduction, sur le dos des utilisateurs :)

    • http://www.fredzone.org Fred

      Remarque, il y a du boulot de ce côté là, hein, parce que les trad faites avec le service sont pas toujours très… hem… justes.

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -