Google Transit débarque à Paris !

Google Transit, c’est un outil très pratique qui est directement intégré à Google Maps et qui permet de se déplacer plus facilement dans les transports en commun. Super sympa, surtout pour ceux qui ne se repèrent pas dans le métro ou avec les lignes de bus. Et si on en parle, ce n’est pas pour rien puisque l‘outil en question est désormais disponible à Paris ! Moralité, si vous avez souvent tendance à louper vos correspondances ou à vous perdre dans d’obscurs arrondissements, alors Google Transit devrait vous rendre de fiers services. D’autant plus qu’il est disponible aussi bien sur nos ordinateurs que sur nos smartphones.

Google Transit n’est pas nouveau, évidemment, il était déjà disponible dans plusieurs centaines de villes mais Paris ne faisait malheureusement pas encore partie des heureux élus. Et comme le géant américain vient de l’annoncer sur l’un de ses blogs officiels, cela vient donc tout juste de changer !

Google Transit débarque à Paris !

Mais comment ça marche, au juste ? En fait, c’est assez simple puisque tout commence avec la création d’un itinéraire. Il suffit donc de cliquer sur le bouton correspondant, de saisir l’adresse de départ et d’ajouter ensuite l’adresse d’arrivée pour voir apparaître les instructions qui vont bien. Juste au dessus, on va également trouver deux ou trois boutons qui nous permettront de définir le mode de transport. Si les adresses saisies se situent à Paris, vous verrez ainsi apparaître un joli bus sur lequel il vous suffira de cliquer pour accéder aux données de Google Transit. Dans un premier bloc, l’outil fera apparaître les itinéraires possibles (tous les chemins mènent à Saint Lazare) avec un peu plus bas le déroulé qui va bien.

Le truc intéressant, c’est que Google Transit est capable de s’adapter en fonction de la date et de l’heure qui vous intéresse. Il pourra donc vous conseiller les meilleurs itinéraires en fonction de votre situation. Le tout avec la durée totale de transport et le coût du voyage. Vraiment très utile, donc !