Google, Twitter et Facebook s’associent contre la pédopornographie

On trouve de tout sur Internet. C’est souvent pratique, mais c’est aussi parfois à double tranchant et le fait que des esprits dérangés puissent eux-même avoir accès à certains contenus qu’ils recherchent comme du contenu pédopornographique n’est pas une chose souhaitable. Bien sûr, ce type de contenu est très largement sanctionné et tomber dessus par « hasard » ne doit pas arriver souvent. Mais pour quiconque le recherche, ce contenu reste facilement accessible.

C’est pourquoi les grands noms du web s’associent à la Internet Watch Foundation, une fondation britannique qui souhaite éradiquer le contenu pédopornographique de la surface de la sphère Internet. Ainsi, ce sont notamment Google, Twitter et Facebook qui vont participer à l’effort.

Web

Les géants du web vont intercepter les images malsaines

Bien sûr, envoyer du contenu sur les services proposés par ces trois géants allait déjà à l’encontre de leurs conditions d’utilisation bien avant ce partenariat avec IWF. Cependant, celui-ci va permettre une surveillance un peu plus accrue et précise des photos uploadées.

La fondation va en effet régulièrement envoyer des données aux compagnies concernées. Ces données, ce ne sont pas des photos reconnues comme pédopornographiques mais leurs empreintes (exactement comme lorsqu’un site web stocke une empreinte de votre mot de passe et pas le mot de passe lui-même : on peut reconnaître votre mot de passe mais on ne le connaît pas pour autant).

Ainsi, lorsqu’un utilisateur va tenter d’uploader une photo, son empreinte sera calculée et comparée avec cette base de données. Si une correspondance est trouvée, on pourra alors empêcher l’envoi du fichier et ainsi éviter qu’il ne soit propagé par le biais de ces services.

Alors bien sûr, ça n’arrêtera pas la pédopornographie pour autant, mais des initiatives comme celles-ci pourraient bien un jour amener à la rendre moins accessible. C’est en tout cas ce qu’il faut espérer.

Via | Photo : Andre Engels