Google va s’impliquer davantage dans la conception des Nexus

Google chercherait-il à soigner son image ? Sundar Pichai a longuement évoqué les Nexus durant une entrevue menée par des sites américains et il a notamment indiqué que la firme comptait s’impliquer davantage dans la conception de ces terminaux, quitte à imposer un cahier des charges plus précis et plus exhaustif à ses partenaires.

Si l’homme a confirmé qu’il avait bien l’intention de continuer à travailler avec les autres constructeurs, il a aussi indiqué que ces derniers risquaient d’être un peu plus limités dans leurs choix à l’avenir.

Google Nexus 2016

Google risque de se monter un peu plus exigeant avec ses partenaires.

Sundar Pichai estime en effet que Google doit se montrer plus exigeant avec les produits commercialisés en son nom, notamment en terme de design et d’ergonomie.

Google va se montrer un peu plus exigeants avec les Nexus

The Verge pense de son côté que l’entreprise souhaite surtout pousser les constructeurs à utiliser certaines technologies afin de mettre en valeur sa plateforme et son écosystème.

Quelles technologies ? C’est difficile à déterminer mais ce ne sont pas les choix qui manquent : conception modulaire, scanner rétinien, coques intelligentes, les constructeurs se sont montrés très créatifs ces derniers mois et la tendance n’est sans doute pas prête de s’inverser.

Mais ce n’est pas le plus intéressant car Sundar Pichai a aussi indiqué qu’il comptait donner un peu plus de libertés aux constructeurs sur la partie logicielle.

A l’heure actuelle et comme vous le savez sans doute déjà, tous les Nexus commercialisés fonctionnent sur une version « stock » d’Android. Ils héritent donc de la même interface et des mêmes fonctionnalités. Le seul point sur lequel les constructeurs peuvent se distinguer, finalement, c’est sur le design de leur appareil et sur leur fiche technique.

Plus de souplesse sur la partie logicielle

Toutefois, Google aurait l’intention de leur lâcher un peu la bride en leur permettant d’intégrer des fonctions « au dessus de l’interface Android ». Dans quelle proportion ? C’est difficile à dire mais Lenovo applique cette stratégie depuis quelques temps maintenant.

Si les Moto tournent tous sur une version « stock » de la plateforme, ils embarquent aussi des fonctions que l’on ne trouve pas sur les Nexus. Des fonctions qui leur permettent finalement de se différencier.

Maintenant, la question est évidemment de savoir si Google sera toujours en mesure de diffuser ses mises à jour en optant pour un tel système. Oui et tout le problème est là finalement car si ce n’est pas le cas, alors les Nexus risquent de perdre grandement de leur intérêt.

Mots-clés googlenexus