Clicky

Google veut faire concurrence à Uber

Uber marche très fort, c’est un fait. Il ne lui a fallu que quelques années pour se faire une place dans notre quotidien et il est même parvenu à attirer l’attention des plus grandes multinationales de ce monde. Preuve en est, il compte de grands noms parmi ses actionnaires. Google est évidemment de la partie, mais cela risque de changer dans un avenir proche. Le géant de la recherche est effectivement en train de travailler sur un service concurrent, et similaire.

C’est en tout cas la thèse avancée par Bloomberg et il faut préciser que les principaux intéressés n’ont pas confirmé ce point. Ni le premier, ni le second. Il ne serait cependant pas étonnant que Google cherche lui aussi à surfer sur la vague.

Uber vs Google

Uber et Google vont bientôt devenir concurrents.

Et encore moins lorsqu’on connait le marché. Uber n’a eu besoin que de cinq années pour investir 54 pays et 200 villes. L’entreprise est même valorisée à plus de 40 milliards de dollars depuis son dernier tour de table et elle ne devrait pas tarder à faire son entrée en Bourse. Du moins si l’on en croit ce qui se murmure dans le milieu.

Google veut être sur tous les fronts

Google, lui, s’intéresse depuis longtemps au secteur du transport et c’est précisément ce qui l’a poussé à travailler sur des véhicules autonomes. En outre, cela fait plusieurs années que le géant américain cherche à sortir du web. Il s’intéresse beaucoup à la robotique et à la médecine, c’est un fait, mais il s’improvise aussi fournisseur d’accès et opérateur téléphonique dans certaines villes.

De son côté, Uber n’a visiblement pas l’intention de rester les bras croisés. Il vient effectivement d’annoncer un partenariat avec Carnegie Mellon pour ouvrir un nouveau centre de recherche, le Uber Advanced Technologies Center. Parmi les différents projets à l’étude, il serait même question de véhicules autonomes.

Comme les Google Cars, donc, mais en version Uber.

Mots-clés googleuberweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.