Clicky

Google veut vous occuper pendant vos voyages

Google lance un site web qui devrait beaucoup aider les touristes. Baptisée Touring Bird, la plateforme est un projet issu de l’incubateur Area 120.

Le numéro un des moteurs de recherche lance continuellement de nouveaux services dans le but de mieux nous servir. Le dernier en date s’adresse aux touristes qui souhaitent trouver facilement des activités à effectuer dans les endroits où ils séjournent. Touring Bird est un site internet qui renferme des informations pratiques sur la destination touristique de votre choix. On peut dire à cet effet qu’il a des points communs avec les sites spécialisés tels que Lonely Planet ou encore Easyvoyage. Cependant, à la différence, Touring Bird s’avère plus pratique grâce à un cadre plus simple.

Daech Avion

Avec cette nouvelle plateforme née à partir de l’incubateur Area 120, Google cherche ainsi à séduire les globe-trotters en leur permettant de profiter au maximum de leurs voyages.

Des activités gratuites

Le nouveau carrefour des voyageurs lancé par Google se distingue aussi par le fait que la plupart des activités qu’il référence sont gratuites. Si vous ne savez pas que faire dans votre lieu de séjour, vous avez donc désormais un nouvel outil facile d’utilisation qui vous permettra de trouver des activités intéressantes. Afin qu’il puisse être consultable à tout moment et n’importe où, Touring Bird propose une interface compatible PC et smartphone.

Pour faciliter vos recherches, des images sont fournies. Il existe également des filtres qui permettent d’affiner les résultats. Plusieurs critères sont au programme, entre autres, prix, horaires et durée, pour ne citer que ça. Bref, ce nouveau site de Google veut nous aider à mieux nous concentrer sur l’essentiel de nos vacances en nous fournissant des informations à la fois pratiques et brèves.

Un site en phase de lancement

Malheureusement, vu qu’il se trouve actuellement à son stade de lancement, Touring Bird propose un service limité. Seules quelques villes y sont référencées, dont Paris, New York, Amsterdam, Las Vegas, Berlin et Toronto. De plus, pour l’heure, la langue disponible est l’anglais. Si vous n’êtes pas familier avec la langue de Shakespeare, vous risquez alors d’avoir du mal à interpréter les informations. Du moins pour le moment. Espérons en tout cas que Google fera le nécessaire pour que la plateforme devienne rapidement une référence dans l’univers du tourisme.

Mots-clés google