GPhangouts, pour trouver des Hangouts publics

Hangouts, pour ceux qui ne connaissent pas encore cet outil, est sans nul doute l’une des fonctions phares de Google+. En quelques clics, il est ainsi possible de démarrer une visio-conférence et d’inviter tous les membres d’un de nos cercles à nous rejoindre. Pour ceux qui travaillent à distance et qui n’ont pas forcément accès à Skype (ou qui n’ont tout simplement pas envie de passer par cette solution), on peut donc dire qu’il s’agit là d’une alternative particulièrement intéressante. Et GPhangouts va justement vous permettre d’aller un peu plus loin.

GPhangouts, pour trouver des Hangouts publics

Car en effet, l’objectif de ce service est tout simplement d’indexer les Hangouts publics et d’indiquer, pour chacun d’entre eux, les sujets qu’ils abordent. Okay, le concept est quand même super simple mais il fallait y penser. Si vous n’avez pas beaucoup d’amis virtuels ou si vous souhaitez découvrir de nouveaux horizons, GPhangouts vous permettra de lier connaissance avec des gens du monde entier.

Point intéressant, chaque Hangout peut être ajoutée en un clic à son agenda Google. Il suffit ainsi de cliquer sur l’icône dédiée pour que l’évènement soit automatiquement créé. Seul impératif, il faudra être connecté à son compte Google pour pouvoir en profiter. Dans tous les cas, si vous avez peur d’oublier votre conférence, c’est une fonction qui risque de vous être d’une grande aide.

Pour finir, on pourra préciser que n’importe quel internaute a la possibilité d’ajouter son propre Hangout à la liste en remplissant le formulaire situé en bas de la page. Il faudra simplement saisir votre nom, l’adresse de votre profil Google+ et le sujet que vous comptez couvrir. Ensuite, il suffira d’indiquer le jour et l’heure de l’évènement pour qu’il soit automatiquement ajouté à la liste. Et si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête, vous pouvez aussi récupérer un petit bookmarklet qui vous permettra de faire tout ça en un clic.

Via

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.