Grâce à Facebook, une femme née sous X a retrouvé sa mère en 7 jours

Karine a une vingtaine d’années et elle est étudiante à Bordeaux. Née sous X, elle a récemment publié une annonce sur Facebook afin de retrouver sa mère biologique. L’opération a été un véritable succès grâce aux internautes.

L’accouchement sous X permet à une femme d’accoucher et d’abandonner son nouveau-né aux services de l’État tout en restant anonyme. Lorsqu’elle fait ce choix, alors son identité n’est pas révélée et sa responsabilité n’est pas engagée, comme si l’accouchement n’avait jamais eu lieu.

Karine

Karine a passé un message sur Facebook pour retrouver sa mère biologique.

Si la mère fait ce choix, alors l’enfant est remis au service de l’ASE après l’accouchement et cette dernière a deux mois pour revenir sur sa décision est reconnaître l’enfant. Même chose pour le père.

Karine voulait écrire le premier chapitre de sa vie

Durant cette période, l’enfant ne peut pas être adopté. Si la mère ne revient pas sur sa décision à l’issue de ce délai, alors il est admis comme pupille de l’État et il est ensuite proposé à l’adoption.

C’est précisément ce qui est arrivé à Karine. Cette dernière a tout de même eu de la chance dans son malheur, car elle a trouvé une famille d’adoption.

Lorsque ses parents adoptifs lui ont révélé la vérité, Karine s’est posé beaucoup de questions sur les motivations de sa mère. À 21 ans, elle a décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire des recherches afin de retrouver sa génitrice et elle a donc publié un message sur Facebook.

Elle explique dans sa publication qu’elle souhaite faire toute la lumière sur ses origines et éclaircir ces zones d’ombre qui l’empêchent de se réaliser pleinement. Le message est extrêmement touchant et il a visiblement ému de nombreux internautes puisqu’il a été partagé près de 6 000 fois en l’espace de quelques jours.

La publication de Karine a donc beaucoup voyagé. Une semaine plus tard, une femme a contacté l’étudiante. Il s’agissait de sa mère. Les deux femmes ont alors convenu d’une rencontre, mais Karine a choisi de « passer sous silence cette nouvelle page retrouvée ». Désormais, elle a la ferme attention de venir en aide aux autres enfants nés sous X afin de les aider à retrouver leurs parents biologiques.

Mots-clés facebookweb