Clicky

Grooveshark est de retour ! Enfin presque !

Grooveshark a définitivement fermé ses portes vendredi dernier, laissant par la même occasion des millions d’internautes endeuillés. L’un d’entre eux aurait cependant eu le temps de copier l’intégralité du catalogue de la plateforme, pour lancer dans la foulée un clone. Le service est donc de retour… pour le moment du moins.

De prime abord, la ressemblance est frappante. Des couleurs vives, des dessins rigolos, on se sent comme chez soi et le créateur du service a même été jusqu’à récupérer le logo du service pour l’intégrer sur toutes ses pages.

Grooveshark.io

Grooveshark est de retour, quelques jours à peine après sa fermeture. Mais il a changé de propriétaire entre temps.

Les fonctions, elles, ne suivent pas vraiment. Il est pour le moment impossible de créer un compte sur la plateforme, ou même de partager ses propres chansons. La seule chose que l’on peut faire, c’est de lancer une recherche et d’aller piocher dans la liste des résultats.

Méfiez-vous des apparences !

De ce côté-là, deux options s’offrent à nous et s’il est évidemment possible de lancer l’écoute à partir du service, on peut aussi télécharger tous les titres présents sur la plateforme, au format MP3.

Mais Grooveshark.io est-il réellement un clone de Grooveshark ?

En réalité, ce ne serait pas le cas, du moins pas d’après l’enquête menée par Torrent Freak. Le site a effectivement cherché à en apprendre un peu plus sur cette plateforme et il a découvert qu’elle se rapprochait beaucoup d’un autre service que certains d’entre vous connaissent peut-être, et plus précisément de MP3Juice.se.

Le créateur du nouveau Grooveshark a d’ailleurs poussé le concept assez loin en recopiant dans leur intégralité les conditions d’utilisation du site. Même chose pour la structure des autres pages, d’ailleurs.

Bon, et pour le catalogue alors ? Là, c’est simple, les mêmes requêtes donnent exactement les mêmes résultats, affichés dans le même ordre. A croire que les deux services ont le même « back office ».

Bref, vous l’aurez compris, Grooveshark.io n’est pas forcément le clone que l’on pense.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.