Il existait sur Facebook un groupe consacré aux photos dénudées de femmes soldats

Facebook se trouve au cœur d’une nouvelle polémique. Des internautes avaient en effet créé un groupe pour partager des photos dénudées de femmes soldats, des photos prises à leur insu. Il comptait un peu plus de 30 000 membres, avec de nombreux commentaires sexistes et haineux dans le lot. Le NCIS a ouvert une enquête.

Marines United, c’était le nom de ce groupe privé, a ouvert ses portes en fin d’année dernière. Il était surtout fréquenté par des hommes et cela n’a rien d’étonnant compte tenu de ce qu’il proposait.

Femme Soldate

Facebook et ses groupes privés, une grande histoire.

Les membres du groupe avaient en effet pris l’habitude de partager des photos présentant des femmes membres de l’US Marine Corp dans leur plus simple appareil.

Facebook : un groupe privé dans lequel les membres partageaient des photos de femmes soldats nues

Pour ne rien arranger, ces photos s’accompagnaient de nombreuses informations confidentielles, des informations comme le nom de ces femmes ou encore leur grade et leur adresse.

Les membres de ce groupe étaient prêts à tout pour obtenir les images les plus compromettantes possible. L’un d’entre eux avait ainsi suivi une femme postée à Camp Lejeune en Caroline du Nord jusqu’à son domicile pour pouvoir la prendre en photo sous la douche.

Personne n’avait connaissance de ce groupe en dehors de ses membres officiels, mais tout a changé lorsqu’un de ses administrateurs a invité par inadvertance un Marine à la retraite.

En découvrant ces contenus, l’homme a été extrêmement choqué et il a immédiatement prévenu The War Horse, une organisation à but non lucratif réservée aux vétérans de l’armée américaine. Elle a immédiatement fait remonter l’organisation au Corps des Marines.

L’USMC a ensuite contacté le Naval Criminal Investigative Service et une enquête a été ouverte dans la foulée. En fouinant dans le groupe, les militaires ont découvert que plus de deux douzaines de femmes avaient été prises pour cibles par les membres de ce groupe et que toutes les images associées aux publications étaient stockées sur Google Drive.

Le NCIS a mené une enquête

Après avoir réuni tous les éléments nécessaires à l’enquête, le NCIS a demandé à Facebook et à Google de fermer les comptes incriminés.

Et maintenant ? Les enquêteurs ne comptent pas en rester là. Ils ont identifié la plupart des membres du groupe et ils ont réalisé que ces derniers étaient pour la plupart des militaires en poste dans diverses bases réparties aux quatre coins du globe.

Ils n’ont pas tous partagé des photos compromettantes, certes, mais beaucoup d’entre eux ont eu des mots extrêmement durs à l’égard de ces femmes dont l’intimité a ainsi été exposée.

Le Corps des Marines a commencé pour sa part à faire le ménage et plusieurs militaires ont ainsi été congédiés. D’autres seront poursuivis. Notamment ceux qui ont suivi ces femmes à leur domicile pour pouvoir prendre ces photos.

Ce n’est évidemment pas la première fois que l’on voit surgir un tel groupe sur Facebook. Certains d’entre vous se souviennent sans doute de Babylone 2.0, un groupe qui proposait exactement le même genre de contenus. Facebook avait fini par le fermer après plusieurs semaines d’existence.

Mots-clés facebookweb