Hadopi coûte cher aux F.A.I

Hadopi est un sujet fascinant à plus d’un titre. Bien sûr, ce n’est pas le premier projet de loi idiot, répugnant et aberrant de notre histoire, mais il faut avouer que ceux qui ont travaillé sur le dossier ont mis la barre très haut. Le plus amusant, d’ailleurs, c’est que ce dispositif repose sur des approximations et sur des erreurs de jugement. Car on le sait depuis longtemps, il est impossible de sécuriser sa connexion WiFi, tout comme il est très facile d’usurper l’adresse IP d’un abonné. En revanche, ce que nous ignorions, c’est que la Haute Autorité coûte aussi très cher aux fournisseurs d’accès. Et c’est sans doute pour cette raison que cette dernière n’a pas encore réglé son ardoise…

Hadopi coûte cher aux F.A.I

Le fonctionnement du dispositif Hadopi est assez simple puisque la Haute Autorité ne fait rien à part envoyer des courriers aux abonnés présumés coupables, transmettre des dossiers à la justice et, accessoirement, ne pas respecter ses propres règles. Non, derrière, c’est la société TMG – qui est mandatée par les ayants droit pour analyser « les réseaux undergrounds de l’internet mondial » – qui se charge de la collecte des adresses IP de tous ces méchants pirates. Ensuite, elle transmets le fruit de son dur labeur à la Haute Autorité qui se tourne alors vers les différents fournisseurs d’accès du marché pour obtenir l’identité des fautifs.

Et au final, ça fait évidemment beaucoup de demandes puisque la Haute Autorité aurait envoyé rien de moins que 880.000 mails d’avertissements. Or justement, derrière, ça fait évidemment pas mal de boulot en plus pour nos gentils fournisseurs d’accès. Forcément, comme toute travail mérite salaire, ces derniers ont très vite envoyé des jolies factures à l’organisme, des factures qui s’élèvent à 500.000 euros pour SFR, 1.3 million d’euros pour Orange et à 630.000 euros pour Free. A cela s’ajoute évidemment les factures des autres FAI, factures dont on ne connait pas encore le montant.

Rien que pour SFR, Orange et Free, on arrive donc à quelque chose comme 2.4 millions d’euros. Pas mal, non ? Oui, surtout quand on sait que la Haute Autorité dispose d’un budget annuel de 12 millions d’euros. Du coup, on comprend pourquoi cette dernière ne les a pas encore réglé.

Tiens, d’ailleurs, qu’est ce qu’on pourrait faire avec 12 millions d’euros ?

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Chill, un Pinterest pour la vidéo

    Chill, un Pinterest pour la vidéo

    Pinterest est sans aucun doute l’un des services les plus en vogue pour le moment mais il ne convient pas forcément à tous les utilisateurs. Et justement, si votre truc à vous ce sont les vidéos, alors Chill peut être une excellente alternative puisque ce service fonctionne exactement sur le même principe que Pinterest mais pour la vidéo. Même que grâce à lui, vous allez pouvoir découvrir toutes les vidéos les plus populaires du moment, qu’il s’agisse de parodies, de tests high tech ou encore de bandes annonces. Bref, si vous consommez énormément ce type…

  • Les livres sont arrivés sur Google Play

    Les livres sont arrivés sur Google Play

    Bonne nouvelle pour tous les « bouquinophiles », les livres viennent tout juste de faire leur entrée sur Google Play ! Ce qui veut donc dire que vous allez pouvoir acheter des livres électroniques sur la boutique de Google avant de les lire sur le web ou bien sur votre mobile ou votre ardoise Android. Moralité, si vous ne saviez pas quoi lire sur la plage cet été, voilà une solution toute trouvée. Solution qui nécessitera tout de même que vous disposiez d’un compte en banque bien garni. Oh oui, parce que les ebooks, ce n’est certainement…

  • LinkedIn lance ses boutons de partage !

    LinkedIn lance une nouvelle fonction de recommandation, Endorsements

    LinkedIn est un service intéressant et pratique pour tous les professionnels, et ce quelque soit leur secteur d’activité. Et même si on en parle un peu moins qu’un Twitter ou qu’un Facebook, il continue tranquillement son petit bonhomme de chemin et il nous a même gratifié d’une nouvelle version arrivée durant l’été. Et justement, si on en parle, ce n’est pas par hasard puisque le service va prochainement déployer une nouvelle fonctionnalité particulièrement intéressante : les « endorsements ». Un nom un peu bizarre mais qui cache en réalité un outil de recommandation qui semble très bien…


  • http://D-Ro.ch Roch

    Interessant, mais bon je ne sais pas si la somme est asses importante pour être réellement combattue par les FAI.

  • Kr0a

    et après les opérateurs disent « on perd de l’argent, il faut brider les utilisateurs »… et hadopi ne respecte même pas les droits d’auteurs… révoltant…

  • http://blog.kagou.fr kagou

    Ce qui est certain, c’est que ces messieurs/dames, chez Hadopi, se versent des salaires (en plus d’autres revenus, cumul ?). Je pense particulièrement au rapporteur d’Hadopi. La société qui récolte les IP, doit être bien payée également. Au fait qui finance tout ça ? Ceux qui touchent les sous de la taxe contre le piratage ? Ben non ! C’est un comble. C’est nous qui payons. Argll, mais pourquoi tu parles de ce sujet, ça va encore me foutre les nerfs ;) :D

  • Pingback: Semaine #07 à #09 (2012) – Hadopi | Grokuik

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -