Hadrian X, le nouveau maçon de demain ?

La robotique est en train de trouver sa place au sein de nos sociétés modernes. Les machines intelligentes se font en effet de plus en plus présentes et elles s’infiltrent ainsi dans de nombreux domaines. Celui de la construction en fait visiblement partie. Fastbrick Robotics, une entreprise australienne,vient en effet de présenter un nouveau robot résolument révolutionnaire : Hadrian X.

Hadrian X est doté d’une capacité extraordinaire. En l’espace d’une heure, le robot est en effet capable de poser 1 000 briques. Plus incroyable encore, il pourrait bâtir une maison entière à lui tout seul en l’espace de seulement deux jours. Les travaux seront donc terminés rapidement et les entreprises auront plus de profit à l’exploiter.

Cependant, l’arrivée d’un robot dans un domaine représente souvent une menace pour la main d’œuvres et les maçons commencent naturellement à s’inquiéter.

Un robot capable de construire une maison en deux jours seulement

Hadrian X présente sous la forme d’un long bras mécanique de trente mètres fixé sur un camion. Après avoir reçu les informations sur la structure à réaliser, il commencera à s’animer et il effectuera la tâche planifiée. D’après son constructeur, il est capable de construire une maison de taille moyenne en  deux jours seulement.

N’éprouvant ni crampes ni fatigue, le robot est capable de travailler 24h/24 sans faiblir et sans prendre de pause. À ce rythme, une seule de ces machines serait en mesure de fabriquer entre cent et trois cents maisons en une seule année.

Il peut en effet agencer et poser les briques avec une redoutable précision et même laisser des espaces libres pour les portes et fenêtres grâce à son guidage laser. Les briques seront d’abord enduites de mortier-colle ou de glu par l’engin mécanique avant d’être posées.

Une opportunité pour les entreprises et une menace pour les travailleurs

La commercialisation du robot est prévue pour l’année 2019.

Le fabricant prévoit déjà de mettre une énorme quantité de Hadrian X sur le marché avec un prix de vente de 2 millions de dollars l’unité. Il promet un retour sur investissement rapide pour les entreprises.

Par ailleurs, il a voulu rassurer les maçons qui craignent de perdre leur emploi à cause du nouvel engin qui va bientôt exécuter la majorité de leurs tâches. Selon lui, ils ne devraient pas se faire du souci, car le robot leur permettra surtout d’éviter les pratiques laborieuses et peu sécurisées. Au lieu de poser des briques, ils pourront donc s’occuper de la machine et s’assurer qu’elle remplisse bien tous ses objectifs.

Mots-clés nopubrobotrobotique