Harmony, la future plateforme mobile de Huawei ?

Le système d’exploitation de Huawei pourrait finalement se nommer Harmony en Europe. Une récente demande d’enregistrement de marque auprès de l’Office de la propriété intellectuelle de l’Union européenne suggère que la firme pourrait en faire un OS pour ses smartphones, mais aussi ses PC.

L’appellation de la plateforme qui remplacera Android et Windows chez Huawei semble se préciser. Comme l’affirme The Next Web, la firme a déposé une demande d’enregistrement de marque auprès de l’Office de la propriété intellectuelle de l’Union européenne. La demande qui date du 12 juillet 2019 concerne le dépôt du nom « Harmony » pour ses appareils.

Crédits Wiki

Pour le moment, elle est en cours d’examen. Ce qui veut dire qu’il est encore possible que le nom ne soit pas retenu. En tout cas, Harmony semble bien sonner pour un système d’exploitation qui devra faire preuve de fiabilité pour pouvoir se mesurer à Android.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Huawei a décidé d’accélérer ses efforts afin de lancer son OS le plus tôt possible.

Un système d’exploitation multiplateforme

D’après toujours The Next Web, la description de l’OS se lit comme suit : « Programmes de système d’exploitation téléchargeables ; Programmes de système d’exploitation enregistrés ; Systèmes d’exploitation mobiles ; Systèmes d’exploitation informatiques ; Programmes d’exploitation d’ordinateur et systèmes d’exploitation téléchargeables. »

Compte tenu de cette description, l’appellation Harmony devrait en même temps concerner les smartphones et les ordinateurs de la marque. Autant dire que Huawei pourrait en faire un OS multiplateforme. Malheureusement, il semblerait que le géant chinois ait du mal à assurer le bon fonctionnement de son activité en raison du conflit commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Une vague de licenciements dans l’air

Selon par exemple le Wall Street Journal, Huawei aurait l’intention de séparer de centaines d’employés de sa filiale de recherche Futurewei Technologies. Reste à savoir alors si cette décision lui permettra de concentrer ses efforts sur son propre système d’exploitation.

La tâche s’annonce en tout cas ardue dans la mesure où les appareils utilisant des alternatives d’Android ont toujours eu du mal à séduire les consommateurs. Pour comprendre cela, il suffit de rappeler le sort connu par Windows Phone.

Mots-clés harmonyhuawei