Harper’s Island, une série machiavélique

Les fêtes en famille, c’est toujours un peu le bordel. On voit des gens qu’on n’aime pas toujours, on picole pour compenser et ça se termine généralement toujours de la même façon : mal. Evidemment, les mariages ne dérogent pas à la règle, surtout quand on les organise sur une île où un tas de crimes très très vilains ont été commis. Et oui, c’est justement le scénario de Harper’s Island

C’est marrant mais depuis quelques temps, j’arrive de moins en moins à mater des films. Franchement, rester le cul posé durant 1h30 ou 2h00, c’est pas toujours évident.  Bon, cela dit, il faut préciser que même sans mater de films, mon cul s’éloigne rarement de mon ordinateur, hein, mais c’est une question de principe : quand je ne fous rien sur le web, je suis quand même actif parce que je clique sur des liens. Alors que mater des films en boucle, c’est juste de la passivité.

Moralité, je m’intéresse de plus en plus aux séries.

Et en ce moment, j’aime bien Harper’s Island. Franchement, elle fait partie de ces séries qui parviennent à me détendre et c’est vachement bien. Côté scénario, on peut dire que l’intrigue ne manque pas de chien. Concrètement, c’est l’histoire d’une famille bourgeoise qui décide de célébrer le mariage de la petite dernière sur l’île de son enfance. Sympa sauf qu’au bout d’un moment, les meurtres vont commencer à s’enchainer. Le plus bizarre, c’est qu’il s’est passé exactement la même chose sept ans auparavant mais que le criminel de l’époque est censé être mort depuis.

Alors évidemment, je ne vais pas trop vous en dire histoire de ne pas vous gâcher la surprise. Ce qui est sûr, c’est que les acteurs sont convaincants (on retrouve d’ailleurs le vieux de Supernatural) et que l’intrigue est vraiment très bien menée.

Voilà, donc ça me fait une raison de plus de rester le cul posé sur ma chaise…