Google+ : les hashtags bientôt intégrés à Google Search

Google fait tout ce qui est en son pouvoir pour imposer Google+ sur le marché. Après avoir annoncé le rapprochement entre YouTube et son réseau social, c’est désormais son moteur de recherche qui est concerné par une mise à jour en cours de déploiement aux Etats-Unis. Une mise à jour visant tout simplement à intégrer à Google Search les hashtags de… Google+. Le tout dans une ambiance très Knowledge Graph.

Cette fonctionnalité n’est pas encore disponible sur tous les comptes, mais elle devrait arriver aux Etats-Unis dans les heures qui viennent. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact puisque tous les internautes utilisant la version anglaise du moteur de recherche pourront en profiter. Chez vous, rien ne vous empêche de modifier la langue de votre Google pour faire l’essai et pour voir si cette nouvelle zone dédiée aux hashtags de Google+ apparaît bel et bien dans les SERP du moteur de recherche. Hier soir, en tout cas, ce n’était malheureusement pas le cas chez moi.

Hashtags Google+ dans Google Search

Faire apparaître les hashtags de Google+ dans Google Search, en voilà une idée qu’elle est bonne.

Faire le test ? Quel test ? Si Google Search sera prochainement en mesure de reconnaître tous les hashtags rattachés aux messages des contributeurs officiant sur Google+, un bel exemple a été donné par +Zaheed Sabur : celui des #emmys. En tapant ce mot-clé dans la version anglaise de Google Search, vous verrez apparaître à la droite des résultats de votre recherche une série d’encarts dédiés aux Emmy’s, des encarts qui représenteront en réalité les contributions les plus populaires partagées sur Google+ et en lien avec ce hashtag.

Si Google+ n’influence pas – de manière officielle – le positionnement des pages web dans l’index du géant américain, ces fameux hashtags devraient être rapidement utilisés comme des leviers par les apprentis sorciers en SEO. Un profil mis en avant par le biais de cet encart devrait toucher un public plus large, et avec lui toutes les contributions qu’il partage. Des contributions qui peuvent très bien comporter des liens pointant vers les sites de son choix.

Il y a quelque chose à faire, ou même deux.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Tester la nouvelle version de Spotify pour Android en avant-première !

    Tester la nouvelle version de Spotify pour Android en avant-première !

    Spotify, c’est sans doute the application incontournable pour nos mobiles, enfin si on profite d’un compte premium, cela va de soi. Et vous n’êtes sans doute pas sans savoir que cette dernière est disponible sur les principales plateformes mobiles du marché, dont Android. Yep et si on en parle, ce n’est pas pour rien puisque Spotify va bientôt lancer une toute nouvelle version de son application sur la plateforme de Google. Et la bonne nouvelle du jour, les amis, c’est qu’il est possible de la tester en avant-première et dès à présent. Comment ? Tout…

  • Google Maps Android: intégration des itinéraires / horaires de la RATP

    Google Maps Android: intégration des itinéraires / horaires de la RATP

    Il faut bien l’avouer, à l’heure actuelle, Google Maps est l’une des applications de cartographie les plus complètes du marché. Non contente de nous permettre de nous balader à travers le globe, cette dernière propose également un grand nombre de services et de fonctionnalités comme les itinéraires en voiture, les itinéraires à pied ou encore les infos trafic. Pas mal, mais Google a décidé d’aller un cran plus loin en intégrant cette fois des données en provenance des transports en commun et même de la RATP. Et même si toutes les villes de France ou…

  • Cloudnotion : la discussion géolocalisée sur Android

    Cloudnotion : la discussion géolocalisée sur Android

    D’après ma boulangère, généralement très bien informée, les nouvelles technologies auraient tendance à éloigner les gens. Bien sûr, avec des outils comme Skype ou Facebook, on peut parler à des gens qui se trouvent de l’autre côté du globe, mais cela se ferait apparemment au détriment des relations dites « de proximité ». A croire que ma boulangère, elle n’a jamais été dans une Skins Party. Quoi qu’il en soit, avec Cloudnotion, elle risque d’être servie, et bien comme il faut. Car en effet, cette dernière se pose comme une application entièrement dédiée à la discussion géolocalisée….


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -