Henry VI aurait demandé à ses courtisans de l’aider à faire des enfants

Henri VI a été roi d’Angleterre de 1422 à 1461, puis de 1470 à 1471. D’après les archives historiques, le roi Henri VI d’Angleterre et la reine Marguerite d’Anjou ont eu du mal à procréer pendant plus de huit ans. Et maintenant on sait, grâce à de nouvelles preuves historiques, que le couple royal avait pris des mesures sérieuses pour régler ce problème très gênant.

Le roi Henri VI est réputé pour sa Chasteté, il avait préservé sa virginité jusqu’à son mariage à l’âge de 23 ans. Mais après le mariage, sa vie sexuelle n’a malheureusement pas été de tout repos.

Couronne

Crédits Pixabay

Des courtisans dans la chambre royale

Le roi rencontrait en effet des difficultés à procréer, ce qui l’emmena à chercher de l’aide. Et la méthode qu’il employa pour essayer de résoudre le problème est plutôt surprenante. L’historienne Lauren Johnson a en effet découvert de nouvelles preuves qui suggèrent que le couple royal autorisait des courtisans discrets à rejoindre leur chambre pour les guider et les instruire sur la façon de bien faire l’amour.

Il existe des traces historiques de « cérémonies de noces royales » remontant à l’époque du roi Henri V, son prédécesseur, dans les années 1420. Cette tradition consistait à accompagner le couple royal nouvellement marié jusque dans la chambre de noces où « on buvait du vin et on bénissait le lit ». Mais après, les convives sortaient de la chambre pour laisser le nouveau couple consommer le mariage.

Dans le cas du roi Henri VI et de la reine Marguerite cependant, de nouvelles preuves suggèrent que le couple royal faisait venir des courtisans de confiance dans la chambre pendant les rapports sexuels. « Ce n’était pas seulement la nuit de noces », explique Johnson, « c’était une chose courante ».

Les sources de Lauren Johnson

Johnson a mis au jour cette méthode peu conventionnelle du couple royal pour réussir à procréer en fouillant dans les Archives Nationales, les comptes des ménages royaux et diverses autres sources. Le Ryalle Boke (« livre royal ») du protocole de la cour par exemple suggère qu’une fois le roi Henri VI couché, « le chambellan du roi ou un écuyer pour le corps (devait) venir pour la reine, et avec elle deux gentilles femmes et un huissier. »

Un témoin a noté que, lorsque « le roi et la reine se couchaient ensemble », son chambellan passait la nuit « dans la même chambre ». Johnson suppose que cette personne aurait pu être le duc de Suffolk, chambellan d’Angleterre, ou Ralph Botiller, chambellan du palais.

Mots-clés histoire