Hikea, la websérie dans laquelle des gens défoncés essayent de monter des meubles Ikea

Hikea n’est clairement pas une websérie comme les autres. Non et c’est assez logique car elle montre des gens totalement défoncés en train de monter des meubles Ikea. Elle est plutôt perchée, donc, mais cela ne l’empêche pas de rencontrer un certain succès. Et encore, ce n’est rien de le dire car elle compte actuellement plus de 24 000 abonnés alors qu’elle a ouvert ses portes en mai dernier.

Cette émission un peu décalée est sortie de l’imagination de deux créatifs vivant à New-York, Hunter Fine et Alex Taylor. Ils avaient envie depuis longtemps de produire quelque chose ensemble et l’idée leur est venue un peu par hasard, au détour d’une conversation.

A la base, ils pensaient qu’ils auraient du mal à trouver des volontaires mais cela n’a pas été du tout le cas.

Hikea

Hikea, de la drogue et des meubles.

Après avoir lancé un appel sur les réseaux sociaux et dans leur entourage, ils ont en effet reçu des dizaines de candidatures différentes.

Hikea : comme les Recettes Pompettes, mais avec de la drogue dedans

Le concept est plutôt simple. Hikea fonctionne un peu sur la même dynamique que les Recettes Pompettes, mais avec de la drogue. Les volontaires doivent ainsi prendre des substances illicites et monter des meubles de la célèbre enseigne suédoise dans la foulée tout en étant filmé.

A leur actuelle, la série compte seulement deux épisodes. Le premier se focalise sur un couple, Giancarlo et Nicole, qui se retrouve à monter une commode après avoir pris du LSD. La seconde se concentre pour sa part sur Keith. Après avoir croqué des champignons hallucinogènes, notre ami va se mettre en tête de monter son nouveau bureau.

La réalisation est plutôt dynamique et même très sympa. Si les volontaires sont filmées pendant plusieurs heures, la vidéo finale n’excède pas plus de quatre minutes.

Certains internautes reprochent bien évidemment à la chaîne de faire l’apologie de la drogue mais les réactions des gens sont plutôt positives au final. Il faut tout de même signaler que la série comprenait initialement trois vidéos, mais la troisième a été supprimée par YouTube parce qu’elle contrevenait aux conditions d’utilisation fixées par le service.

La seconde vidéo (celle de Keith) a aussi eu droit au même traitement pendant un moment mais cela n’a pas duré.

Mots-clés insoliteyoutube