Hitler a aussi eu son Titanic

Le naufrage du Titanic est peut-être le plus grand désastre naval de l’histoire, et le torpillage du paquebot britannique Lusitania le plus grand en temps de guerre.

Mais même avec des nombres de morts d’environ 1 500 et 1 200 respectivement, ces deux navires sont éclipsés par le Wilhelm Gustloff, un paquebot allemand abattu par un sous-marin soviétique le 30 janvier 1945, tuant 9 343 personnes, pour la plupart des réfugiés de guerre, dont environ 5 000 enfants.

Wilhelm Gustloff

Un nombre insuffisant de canots de sauvetage encore en faute

Les victimes de la pire tragédie maritime de l’histoire n’étaient pas seulement des Allemands, mais aussi des Prussiens, des Lituaniens, des Lettons, des Polonais, des Estoniens et des Croates. La Seconde Guerre mondiale touchait à sa fin et l’armée soviétique avançait. Même s’il a fallu attendre des mois plus tard avant de voir la chute définitive du régime nazi, il était déjà clair que la fin était imminente. Mais les nazis voulaient désespérément s’échapper avant l’arrivée des alliés.

Par conséquent, 10 582 personnes ont été embarquées sur un navire de croisière destiné à accueillir seulement 1 900 personnes. Si certains des occupants du navire étaient effectivement des nazis, d’autres étaient des victimes de la barbarie nazie. Lorsque trois torpilles soviétiques ont frappé le paquebot en mer, il n’y avait pas assez de canots de sauvetage, et la majorité des passagers se sont noyés.

Une catastrophe dont on parle très peu

Mais alors, pourquoi si peu de gens connaissent l’histoire du Wilhelm Gustloff ? La romancière Ruta Sepetys pense que c’est notamment parce que le régime nazi a activement essayé d’étouffer l’affaire.

« Ils étaient au milieu d’une évacuation et ils ne voulaient pas que cela affecte le moral. Ils essayaient aussi de cacher le fait qu’ils perdaient la guerre », dit-elle. « Certains survivants ont rapporté que quand ils en ont parlé, des nazis sont venus frapper à leur porte et leur ont demandé : « Pourquoi racontez-vous des histoires sur un certain navire qui aurait coulé ? Cela ne s’est jamais produit. ».

On comprend mieux pourquoi le Titanic d’Hitler est très peu connu, en dépit de son triste record de nombre de décès.

Crédits Photo

Mots-clés histoire