Hollywood : les héroïnes de films moins nombreuses en 2017 qu’en 2016

Comme chaque année, le Centre pour l’Étude des Femmes à la Télévision et dans les Films a rendu au début de l’année son rapport sur la représentation féminine à Hollywood telle qu’elle est apparue l’an passé. Et l’enquête de révéler que comparativement à 2016, les productions américaines ont compté moins d’héroïnes.

Cette enquête menée dans l’État de San Diego affirme qu’en 2017, 24% des productions hollywoodiennes ont donné le premier rôle à une femme. C’est 5% de moins que le score enregistré l’année précédente. Dans le même temps, la proportion de personnages féminins n’a pas changé, en restant ainsi à 37%.

Les auteurs de l’étude ont également observé que seuls 32% des films sortis en 2017 comportaient un minimum de dix rôles féminins parlés, alors que ce taux grimpe à 79% pour les productions ayant affiché au moins dix rôles masculins parlés. Reconnaissez que trouver un masculin à « potiche » n’est pas une mince affaire.

Représentation féminine à Hollywood en 2017 : plus de rôles muets que les hommes

Les minorités ethniques sont quant à elles certes en progression dans le cinéma d’Hollywood, mais les chiffres demeurent particulièrement faibles. Ainsi, si en 2016, 14% des films avaient intégré des personnages féminins noirs, l’année dernière, ce score n’a grimpé que de deux unités. En 2017, les personnages féminins asiatiques ont été plus présentes d’un point (7%) et ce sont les latines qui ont été les plus représentées, avec un taux de présence étant ainsi passé de 3 à 7%.

Autre enseignement de l’enquête, avoir au moins une femme au poste de réalisatrice ou de scénariste gonfle sensiblement les chances d’avoir un casting bien pourvu en personnages féminins. L’année dernière, ce cas de figure a conduit à mettre en place une héroïne dans 45% de la production. Alors qu’à l’inverse, seuls 20% des films à l’équipe essentiellement masculine ont pris la décision d’un personnage principal féminin.

On rappellera qu’en cette même année 2017, trois des plus gros succès du box-office ont été menés par des femmes : Emma Watson dans La Belle et la Bête, Gal Gadot dans Wonder Woman et Daidy Ridley dans Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi. De beaux arbres qui cachent une forêt très testostéronée, oui, mais qui aident à relativiser.

Mots-clés filmhollywood