Clicky

Hollywood part en guerre contre Torrents Time

Torrents Time a fait couler beaucoup d’encre la semaine dernière et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ce que propose cette extension. Grâce à elle, n’importe quel navigateur est effectivement en mesure de streamer des fichiers torrents en quelques clics. C’était à prévoir mais les ayants droit ont une dent contre l’outil et certains d’entre eux ont même décidé de lâcher leurs avocats sur le dos de ses développeurs.

Torrents Time a été évoqué pour la première fois la semaine dernière, ou celle d’avant. Comme indiqué un peu plus haut, cet outil se présente sous la forme d’un simple plugin compatible avec tous les navigateurs du marché.

Attaque Torrents Time

Torrents Time se trouve désormais dans le collimateur des ayants droit.

Les développeurs en charge du projet ont plutôt bien fait les choses et il suffit ainsi de l’installer sur un ordinateur pour que tous les navigateurs puissent profiter de ses fonctions.

Torrents Time n’indexe pas de contenu, il se contente de fournir un service

L’outil met d’ailleurs la barre assez haut de ce côté car il ne se contente pas de streamer les films et les séries partagés sur BitTorrent. En réalité, il intègre aussi un VPN et il est en plus compatible avec AirPlay, Google Cast et le DLNA. Il suffit ainsi d’appuyer sur un bouton pour diffuser le contenu associé sur la télévision ou sur n’importe quel autre appareil compatible.

Popcorn Time Online a été le premier service à intégrer la technologie mais ce ne sera pas le dernier car The Pirate Bay a aussi décidé de l’exploiter. KickAssTorrents devrait en faire de même très prochainement.

Cela ne devrait pas vous surprendre mais Torrents Time a tout de suite attiré l’attention des ayants droit et la solution se trouve même dans le collimateur des studios hollywoodiens depuis quelques heures.

Preuve en est, ils ont demandé au groupe anti-piratage néerlandais BREIN de faire pression sur ses développeurs.

C’est en tout cas ce que rapporte Torrent Freak dans un de ses derniers articles.

D’après le site, le groupe aurait ainsi envoyé un courrier aux responsables de Torrents Time pour leur demander de cesser immédiatement leur activité. D’après un de ses avocats, la solution faciliterait effectivement « la diffusion de contenus illicites » et elle porterait ainsi atteinte « aux droits d’auteur ».

Les ayants droit cherchent à faire pression sur l’équipe de Torrents Time

Le BREIN demande donc que le site soit fermé dans les plus brefs délais.

Là, vous vous demandez sans doute pourquoi l’attaque vient d’une organisation basée aux Pays-Bas, non ? En réalité, c’est assez simple. Le site de la solution est hébergé dans le pays, chez LeaseWeb.

Et ce n’est pas fini car le courrier indique aussi que le groupe contactera l’hébergeur du site si ses responsables ne se plient pas à ses exigences pour demander le retrait immédiat du site et… les coordonnées de son client. Suivent toutes les menaces habituelles.

Mais voilà, il y a tout de même un gros problème dans cette histoire. Torrents Time n’est pas illégal. Si l’outil donne la possibilité de streamer des fichiers torrents dans les navigateurs, il ne propose pas de contenu.

Il n’est donc pas très différent d’un client comme uTorrent.

Les administrateurs de Torrents Time ont pris soin de contacter leur avocat et ils ont répondu au BREIN dans la foulée en lui exposant leurs arguments. L’équipe est donc bien décidée à faire valoir ses droits et elle envisage même de porter plainte contre le groupe anti-piratage pour menaces et chantage.

Pas de doute, ces prochaines semaines s’annoncent très chargées.

Mots-clés p2pweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.