Clicky

Hongrie : un accident mortel provoqué par un Facebook Live

La Hongrie est en état de choc. Un drame a effectivement eu lieu près de Budapest et un minibus est ainsi entré en collision frontale avec un camion, provoquant la mort de tous ses passagers. Le conducteur était en train de réaliser un Facebook Live au moment des faits.

L’accident s’est produit en début de semaine à une soixantaine de kilomètres de la ville de Budapest, en Hongrie.

Accident Pokémon

Le minibus roulait à une vitesse modérée sur un axe routier de la région avec à son bord neuf passagers, plus précisément sept hommes et deux femmes.

Facebook Live à l’origine d’un nouvel accident

Au moment du choc, le conducteur du minibus était en direct sur Facebook et il diffusait ainsi un live en compagnie des autres passagers.

L’ambiance était détendue. Le conducteur plaisantait et souriait tout en répondant aux commentaires publiés par les internautes durant le live. Ensuite, au bout de quelques minutes, l’homme a tourné la caméra de son téléphone vers la route afin de filmer le dépassement du véhicule situé devant lui. Le minibus s’est alors brusquement retrouvé face à un camion.

Le chauffeur n’a pas réussi à éviter le choc et le minibus est venu frapper l’avant du camion de plein fouet. Les passagers ont tous été tués sur le coup, mais le conducteur s’en est sorti indemne, avec quelques blessures légères.

La police hongroise a immédiatement ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances exactes du drame.

Le conducteur filmait en conduisant

Ce n’est pas le premier accident mortel auquel est mêlé Facebook Live. L’année dernière, durant l’été, deux hommes originaires de Bruxelles ont ainsi trouvé la mort suite à un accident routier. La scène a été entièrement diffusée sur Facebook, où elle est restée en ligne pendant plusieurs heures.

Depuis le lancement du service, ce dernier s’est donc retrouvé au cœur de plusieurs polémiques. Mark Zuckerberg avait d’ailleurs promis l’année dernière de tout faire en sorte pour éviter la diffusion de contenus de ce type sur la plateforme, mais les solutions mises en place ne semblent pas porter leurs fruits.

Dans ce cas précis, il faut noter que la vidéo n’est pas circonscrite à Facebook et elle a ainsi été partagée sur plusieurs plateformes sociales et notamment sur YouTube. Nous avons sciemment choisi de ne pas la diffuser.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.